Cross-over entre DC et Marvel se passant en 2040. L'Ordre, organisation de héros, se bat contre un ennemi composé de vilains et d'anti-mutants, la Révolte.

Le forum a ouvert le 1er Février 2018. Venez nous rejoindre !

    Mais qu'est-ce que tu fais sérieux ? [Alyssa & Rebecca]

    Partagez
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 356
    Age : 26
    Sam 7 Avr - 7:43
    Alors qu’elle entendit les premières paroles d’Alyssa, la brune pensa qu’elle était plus que stupide. Chercher sans chercher ? Pourquoi la blonde disait faire des recherches si elle n’en faisait pas réellement ? Mais surtout, pourquoi lui en avait-elle parlé pour ajouter cela derrière ? Rebecca trouvait son attitude inutile. De toute évidence, son interlocutrice voulait juste maintenir une conversation entre elles pour imposer sa présence. Quelques secondes plus tard, la brune regretta ses pensées. Le raisonnement de son interlocutrice se tenait. Pire, c’était l’avis qu’avait la jeune fille. Si elle avait eu cette haine naturelle envers elle, c’était bien parce qu’à chaque fois qu’elle usait de son pouvoir, Rebecca repensait à cet enfer que lui avait fait vivre Electro.

    Même si la brune était la descendante d’une X-men, une femme très connue et respectée, appréciée pour sa bienveillance et sa gentillesse, cela restait déjà une lourde charge. Beaucoup se demandaient comment un être comme Ororo pouvait être la grand-mère d’une fille aussi solitaire, fermé. Mais aucun de ceux-là ne savaient. Les personnes au courant de son passé se comptaient sur les doigts d’une seule main. Malgré le fait qu’être la descendante de la grande Tornade puisse sembler honorifique au premier abord, on attendait beaucoup d’elle. Chaque héritage arrivait avec ses bons et ses mauvais points. Certains étaient toutefois plus lourds à porter que d’autres mais cela dépendait aussi du point de vue de chacun. De toute évidence, Alyssa était maladroite mais pas méchante pour autant.

    C’est sûr mais seule toi pourra décider de si tu veux savoir ou pas. Après, le fait de savoir ne changera rien à ta vie. Tu as déjà prise des décisions sans l’influence de cette information. Ce n’est pas parce que tu es la fille de telle personne que tu dois être de telle façon. Tu es la seule à décider si tu veux vraiment savoir ou pas mais surtout, il n’y a que toi pour décider de qui tu es ou de qui tu veux être. C’est facile de justifier ses actions uniquement à l’aide de ta provenance. Mais tes décisions passées sont de ton fait, à toi de décider de mieux orienter tes choix ou pas.

    Clark lui avait dit une chose semblable une fois. Le fait qu’elle soit si renfermée sur elle-même l’inquiétait un peu. Pour autant, il ne voulait pas non plus la brusquer. Superman l’avait sauvé en arrêtant les dégâts qu’elle pouvait subir là-bas, mais cela n’effaçait pas tout ce qu’elle avait vécu et supporté. Indirectement, elle montrait aussi à la blonde qu’elle savait pour les bêtises qu’elle avait pu faire autre que celle de ce soir. Il était peut-être temps qu’Alyssa se prenne un peu plus en mains et décide de ce qu’elle veut. Si au passage, elle pouvait foutre la paix à la brune, cette dernière n’allait pas dire non. Sa patience avait des limites après tout et même si elle faisait l’effort de ne pas reporter sa haine sur elle, Rebecca en mourrait d’envie au fond. Depuis qu’elle était arrivée à l’institut, elle n’arrivait pas à dormir ou très peu. C’était bien malgré elle qui s’entraînait plusieurs heures par jour afin d’épuiser son corps. Cependant son cerveau restait aux aguets en permanence.

    Vu que tu as fini je vais ranger ma pharmacie.

    Rebecca se décolla de sa commode afin de récupérer les affaires posées sur son lit, le tout en se tenant à distance de la jeune femme évidemment. Elle se dirigea ensuite dans sa salle de bain afin de remettre chaque chose à sa place. Une fois revenue dans sa chambre, elle appuya son épaule contre le chambranle de la porte de la salle de bain. La brune cherchait ses mots pour aider et en même temps envoyer chier son interlocutrice. Ca n’était pas son genre de jouer les baby-sitters. Elle voulait bien aider ses amis, sans problème, mais ça n’allait pas plus loin.

    Tu pourras chercher toutes les excuses du monde, si tu agis comme tu le fais, il y a forcément des raisons au fond de toi. Si tu te voiles la face c’est un autre problème. Donc avant d’entamer tes recherches tu devrais peut-être te poser les bonnes questions.

    Même si le ton de la jeune fille n’avait pas changé, toujours aussi calme, ses paroles pouvaient paraître sage, agressive ou encore « gens foutisme ». Alyssa n’avait que l’embarra du choix la brune se moquait bien de son interprétation.
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 187
    Dim 15 Avr - 11:16

    Qu'est ce tu fais sérieux ?




    La réponse de la brunette fut celle que je redoutais et attendais, j'étais maitre de mes choix, de mon destin, mais finalement pas tant que ça. Et elle devait aussi en être consciente, être désignée comme la fille d'une personne connue pour sa faculté à faire le bien, le mal, à être forte ou être un poivrot conditionnait le regard des gens. C'était un peu pareil à l'annonce d'une maladie incurable, tout le monde s'empressait de faire passer le malade en position de faible et de victime en offrant tout un tas de courbettes et de faveurs. Laisser une zone d'ombre sur mes origines étaient la solution de facilité, certes, cette solution me tourmentait moralement, mais je redoutais que cela soit encore pire avec des réponses.

    « Tu as probablement raison.... »


    J’acquiesçais à sa demande de ranger sa pharmacie, Rebecca avait su se montrer mature sur ce point et m'offrir la possibilité de me soigner était un geste très appréciable. Sans ses crèmes, les douleurs se serraient empirées toute la nuit et m'auraient empêchées de fermer l'oeil. Grâce à elle, mes mains avaient trouvé du réconfort et étaient apaisées de leurs douleurs.

    J'étais songeuse et parler de cela avec la jeune femme faisait remonter à la surface mes angoisses quotidienne. La génétique faisant bien les choses, les mutants récupéraient souvent le dons de leurs ancêtres ou tout du moins des morceaux assez similaires et, même si je me voilais la face, je connaissais une seule personne possédant les mêmes facultés que moi et rien que d'imaginer avoir des gênes en communs avec cet être me répugnait. Depuis le début de la soirée, voir depuis mon arrivée, je trouvais le comportement de Rebecca assez étrange à mon sujet. Elle était très dure et froide avec moi. Mon comportement l'agaçait, mais sa rancoeur était plus profonde à mes yeux car la jolie brune n'était pas du genre à prendre des gens en grippe sans raison. Elle était solitaire et indifférente face aux autres élèves. Je décidais donc de tâter le terrain, la voix haletante, montrant un point de faiblesse redoutable sous ma carapace de dur à cuir un poil rebelle.

    «  … j'ai quand même une piste à ce sujet... une simple déduction... j'ai un pouvoir très similaire à une personne en particulier... sa puissance, sa façon de s'exprimer.. »

    Ma gorge était nouée et je déglutis difficilement. Le nom de cette personne était dur à prononcer pour moi tant je redoutais que cette hypothèse soit exacte. C'était un peu comme dans le célébre film d'Harry Potter «  Celui dont on ne doit pas prononcer le nom  ». C'était un homme foncièrement mauvais, mais aussi terriblement puissant. Cette dernière caractéristique me faisait vibrer, presque l’idolâtrer ... j'en avais honte, mais je rêvais secrètement de devenir aussi puissante que lui. Et de ne pas rester la même brêle éternellement.

    «  Electro. »

    Le simple fait de prononcer ce nom faisait naître une angoisse profonde qui électrisait de nouveau le bout de mes doigts. Les vagues de stress avaient la fâcheuse tendance à décupler mon don et le rendre assez peu maîtrisable. Je respirais profondément, mais le calme avait du mal à reprendre sa place dans mon esprit. Il était préférable que je parte, je m'étais déjà assez donné en spectacle à Rebecca durant cette soirée, inutile de lui faire un nouveau show de non maîtrise de soit. Je devais garder le minimum de dignité qui me restait. Et après tout, ça lui était sûrement bien égal de savoir ces détails de ma vie, j'étais une fille insignifiante à mes yeux. Avec le peu d’aplomb qui me restait et malgré mes bras fébriles entourés d'arc électriques bleu/blanc, je réussis à me soulever du lit.

    «  Je vais te laisser seule...»

    lumos maxima
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 356
    Age : 26
    Mar 17 Avr - 0:57
    De toute évidence, son interlocutrice n’était pas convaincue par ses paroles. Accordait-elle autant de crédits au regard des gens même si elle ne les connaissait pas ? La blonde risquait de s’effondrer régulièrement tout au long de sa vie si elle n’arrivait pas à passer outre l’avis du premier venu. Aux premiers abords, Rebecca n’aurait pas pensé qu’elle puisse être aussi influençable avec son air un peu hautain et sa façon de s’afficher et de faire ce qu’elle voulait. Il faut croire qu’elle s’était faite une idée un peu trop rapide sur la jeune femme. Ca n’était pourtant pas son genre de s’arrêter à une première impression. Mais la brune n’avait pas su faire autrement concernant Alyssa.

    Il faut dire que l’une des premières fois où elle l’avait vu, la blonde était en train d’utiliser son pouvoir avec tous ces arcs électriques qui l’entouraient. Rebecca avait déchiré le début de ses manches tellement son instinct avait parlé à sa place. La vue de ce pouvoir qu’elle connaissait si bien l’avait énervé immédiatement générant un flux électrique dans son corps qui avait commencé à grignoter le bout des manches. La jeune fille s’était vite éloignée afin de se calmer et de garder dissimuler les nombreuses cicatrices qui arpentaient son corps et qui justifiaient les vêtements couvrants qu’elle portait en permanence. En soit, elle n’avait pas choisi sa façon de penser au sujet d’Alyssa, son avis sur la jeune femme s’était imposé à elle tout seul.

    La blondinette reprit la parole, hésitante. Plus elle poursuivait sa pensée et plus Rebecca avait des frissons dans le dos. Son cœur commença à battre plus rapidement et plus fort. Elle se concentra sur sa respiration pour garde son self-control. Les paroles menaient tout droit à un homme en particulier. C’était une personne incroyablement cruelle, la brune se serait clairement passée de le croiser un jour. Lorsque la sentence tomba, la jeune fille ne put s’empêcher de fermer les yeux un court instant, se remémorant les nombreuses fois où il l’avait visité dans sa cellule afin d’exercer son pouvoir sur elle.

    Ouvrant de nouveau les yeux, Rebecca planta son regarda dans celui de son interlocutrice. La blonde semblait terroriser par cet aveu. Elle n’était pas en mesure de comprendre l’ensemble de son sentiment, elle ne pouvait qu’être fière de sa mère et sa grand-mère. Mais la jeune fille comprenait tout de même en partie cette terreur qui ressemblait tant à celle qu’elle avait ressenti à chaque fois qu’elle avait vu Electro approcher de son lieu de détention. Son pouvoir était grand, sa cruauté immense et son sourire était glacial. La brune continua de se concentrer sur sa respiration afin de ne rien laisser paraître.

    Reportant son attention sur son interlocutrice, celle-ci se mit en mouvement, se levant du lit de la brune. Alyssa semblait faible et perdue. La jeune femme avait dû avoir du mal à lui dire tout ça. Rebecca ne comprenait tout de même pas pourquoi la blonde s’était livrée à elle à ce point, connaissant sa réticence à son égard.

    Bonne nuit à toi alors.

    Rebecca laissa la jeune femme repartir avec toutes ses questions. Elle n’avait pas à faire de choix à sa place mais au vue de la réaction de son interlocutrice, elle n’était pas sûre qu’il soit judicieux pour elle de découvrir la vérité un jour. Après tout, la vérité est parfois cruelle.
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé
    Revenir en haut Aller en bas

      La date/heure actuelle est Jeu 19 Avr - 21:11