Cross-over entre DC et Marvel se passant en 2040. L'Ordre, organisation de héros, se bat contre un ennemi composé de vilains et d'anti-mutants, la Révolte.

Le forum est fermé suite à un manque d'activité.

    «  Il n'y a pas de fumée sans feu  » - Alvaro Underwood | En cours |

    Partagez
    Dirigeant "Je mène mes troupes au combat"
    avatar
    Messages : 49
    Jeu 22 Fév - 19:56
      
         Alvaro Underwood   
            

    NOM : Underwood

      

    PRENOM : Alvaro

      

    AGE : 30 ans

      

    SITUATION FAMILIALE : Célibataire

      

    ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro

      

    AVATAR : Théo Hutchraft

      

    DESCENDANT DE : ...

      

    POUVOIRS : Je n'ai pas de pouvoirs mais, je compense par ma faculté a monter des stratagèmes très performants.

    GROUPE : Fondateur de la Révolte

      

    CARACTERE : Fier>> Strict >> Calme >> Manipulateur >> Reflechi >> Sans pitié

      
          RESUME   
      
              

    Je ne suis pas la personne que vous porterez dans votre coeur, non, bien au contraire. En général les gens ne m’apprécient pas et si c’est le cas c’est que j’ai fais en sorte de m’attirer vos faveurs. Et ne vous y méprenez pas, je ne suis pas un homme charitable et vous n’êtes pas la personne exceptionnelle qui a bouleversé ma vie et qui fait de moi un doux petit agneau , si je suis sympathique c'est que j’ai certainement beaucoup à tirer de vous pour agir de  cette façon. Puisqu’il s’agit de faire une description de moi-même la plus proche de la réalité, je ne compte pas enjoliver les choses. Je suis le schéma type du parfait rancunier et revanchard, si je ne réplique pas sur le moment c’est que j’ai un tas de projets dans la tête pour me venger plus tard. Le célèbre dicton “  la vengeance est un plat qui se mange froid” me colle à la peau depuis ma naissance.  Cela dit, tout n’est pas négatif. Il m’arrive parfois d’avoir des amis et lorsque ma confiance est acquise, je serais prêt à mourir pour vous. Drôle de paradoxe n’est pas ? Le vicieux manipulateur qui pleurniche lorsqu’il perd un proche. Persuadé que le destin ne fait pas les choses au hasard, je prends la vie avec philosophie -côté coca-cola- j’aurais donc plutôt tendance à être un grand optimiste. Pas forcément pour les bonnes choses mais, si nous devons mener un combat, je garderais espoir de le gagner jusqu’au bout et cela, peut-importe les dommages collatéraux. Je suis un homme sans attache et lorsque l'on a rien à perdre, on est prêt à tout. Je ne suis pas un grand dragueur, je me méfie d’ailleurs plus des femmes que des hommes. Le mystérieux Alvaro Underwood aurait-il un point faible ? A croire que oui... Depuis mon plus jeune âge je garde en moi une haine profonde envers Superman et tous ces héros qui pensent combattre le mal, à mon sens, ces mutants sont le mal et je ferais tout ce qui est possible pour les anéantir. La paix semble être revenue dans le monde, un genre de fausse collaboration entre mutants et anti-mutants mais, pour finir notre série de dictions en beauté et vous laissez réfléchir à ce qui nous attends dans ces prochaines années : «  méfiez-vous de l'eau qui dort. »  

      
      
          CHRONOLOGIE   
     2010 : Naissance Je pense que le titre sera suffisant.
    2017 : ÉboulementLes héros sont de plus en plus critiqués, leurs interventions ne sont pas toujours efficaces et ils ne font pas dans la demi mesure. Ce jour là je fis la rencontre de Superman... Il fit écrouler notre maison dans son combat, ma mère était à l’intérieur et personne ne vint nous aider mon père et moi. Je me fis le serment de la venger, peut importe le prix à payer.


     2020: Petits boulots et manigancesPour m'en sortir, je naviguais de boulot en boulot. Mon fichu caractère me portait souvent préjudice. Je décidais donc de servir de passeur pour un des plus gros revendeur de drogue, un emploi qui payait bien et dans lequel j'excellais. L'art du complot et la manipulation semblait couler dans mes veines.

     2028 : Au revoir Papa Alcoolique et violent, mon père n'était pas la personne que je portais le plus dans mon coeur. Avec ce genre de profil les liens du sang n'avaient pas d'importance. Malgré tout, il aurait pu m'abandonner lâchement à la mort de ma mère, ce qu'il ne fit pas. Je lui étais au moins redevable de ça. Le foie rongé par le whisky, je le trouvais allongé au sol, décédé après un trop plein d'alcool. Après plus de 15 ans à boire comme un trou, je fus peu étonné. L'effet de surprise était raté.

     2032 : La guerre La situation entre les mutants et anti-mutant était tendue depuis plusieurs années maintenant, tout ne tenait qu'à un fil. En 2032, tout éclata. Contre toute attente, je ne pris pas part au combat. A mon sens cette guerre était beaucoup trop désorganisée et, malgré cette envie qui me prenait jusqu'aux tripes de me venger... je préférais me tenir en sécurité et revenir dans de bonnes conditions. L'effet de surprise.

     2038-39 : La naissance de la révolteJe suivais l'actualité en permanence pour ne pas en perdre une miette. Un accord semblait voir le jour à mon grand désespoir. Certains des héros prirent le paris de créer une école de formation pour les mutants, cette annonce était une aubaine pour moi : réunir toutes les personnes que je ne souhaite plus voir sur ce monde dans un seul et même endroit, brillante idée. Je mis une équipe sur le coup pour réussir à trouver l'emplacement de l'Ordre. Une fois sur place, la Révolte vit le jour dans les souterrains d'Olympia ainsi que dans ma nouvelle acquisition : un bar, banal et sans histoire.... enfin, sans histoire, jusqu'à aujourd'hui...

          HISTOIRE   
      
      

    Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir

    Je suis originaire d’une petite ville du Michigan nommée détrtoit. Une ville en souffrance où les ruines font office de maisons et où la pauvreté règne. Une ville fantôme.  Le destin n’a donc pas fait les choses bêtement, quitte à mettre un méchant, autant le mettre de suite dans des conditions optimales où le temps maussade et le cadre de vie médiocre rend les gens aigris dès leur plus jeune âge. J’ai donc été élevé par mon père, un homme détestable que peu de personnes appréciaient. Ma mère quant à elle était tout l’inverse, une femme magnifique et rayonnante, épargnée par la rancoeur. Elle souriait à la vie mais l’inverse n’était pas vrai. Follement amoureuse de mon père elle se laissait malmener à longueur de temps et s’executait comme la femme objet qu’elle était devenue au fil des années. J’aurais dû empêcher mon père de lever la main sur elle mais, endoctriné par ses belles paroles, j’étais convaincu que tout était normal. Qu’elle méritait les coups qui lui étaient portés. En boucle mon père me répétait : “ nous allons faire de toi un homme fiston, un vrai “. Si seulement j’avais su qu’il ferait de moi la même ordure que lui, j’aurais peut-être fuit. Pour devenir sa fierté et éviter les coups, j’ai préféré suivre à la lettre chacune de ses recommandations. Le toutou à son papa. Petit à petit au fil du temps et des années je compris qu’il n’était qu’un ivrogne qui battait la femme de ma vie (ma mère) gratuitement et par simple plaisir de dominer quelque chose une fois dans sa vie. Un beau raté n’est-ce pas ? Il était alors inconcevable pour moi de suivre son chemin. L'image du père de famille qui prend soin de sa femme et son enfant était loin, elle n'avait même jamais existé chez la famille Underwood. Notre quotidien à ma mère et moi était rythmé par la son des verres de Whisky bas de gamme qui claquaient devant la télé ou par crises de colères lorsque son taux d'alcool était à son apogée.Ma mère devenait alors son souffre douleur, il la frappait jusqu'à ce qu'elle s'écroule au sol, la laissant par terre avant de retourner s'affaler dans son canapé de cuir. Et moi j'étais là, impuissant du haut de mes sept ans.  


    II – Libération

    La situation était de plus en plus tendu dans le monde, les émeutes mutants et anti-mutants ne cessaient de prendre de l'ampleur et se développer un peu partout et, dans une ville comme celle de Détroit nous étions particulièrement touché. La délinquance était déjà très présente et ces émeutes donnaient l'occasion à certains de se rebeller. Contre qui ? Contre quoi ? Eux-même ne savaient pas mais, ils voyaient dans ces révoltes l'opportunité de changer de vie...allez savoir pourquoi. Nous vivions donc en marge de cela pour ne pas s'attirer d'ennuis, nos sorties étaient rares et nous faisions preuve de beaucoup de prudence à chacun de nos déplacements. Ce matin là, comme tous les jeudis matins, mon père et moi partions faire des courses. Il était macho mais, parfois serviable. Sur le chemin du retour, alors que nous arrivions à la maison, une de ces fameuses émeutes pris d'assaut le quartier. Superman fit son apparition pour rétablir l'ordre, jouer au héros et sauver le monde.... Dans la bataille, notre maison fut touchée. Devant moi, le bâtiment fragilisé par les années, s'écroulait dans un bruit sourd. J'eu l'impression que l'on m'ôtait le cœur. Ma mère était à l'intérieur et personne ne bougeait le petit doigt pour la secourir, pas même ce zéro de Superman. A l'intérieur de moi, tout mon corps était en miette, je voulais crier, hurler mais, aucun son ne daignait sortir. Tout le monde s'agitait autour de nous et nous restions immobile devant la scène.La douleur tétanisait tout mon être mais, une partie de moi lui souhaitait un joyeux voyage, l'heure avait sonnée pour elle, l'heure de sa libération. Je fermais les yeux un instant et me remémorait son visage souriant et bienveillant avant d'être tiré de mes songes par un nouvel éboulement tout proche Mon père, à ma gauche, avait de grands yeux écarquillés comme deux petites billes. Il était sobre et venait de perdre sa femme et malgré tous les coups qu'il avait pu lui porter sous l'emprise de l'alcool, ses yeux étaient remplis d'eau. Son côté fière prenait le dessus, il reprit ses esprits l'air de rien avant de se tourner vers moi.

    « Viens, nous devons partir d'ici »

    La situation devenait hors de contrôle et le visage de cet homme, ce héro, ce Superman  qui venait d'arracher la seule raison de vivre à un petit garçon de sept ans était gravée à jamais dans ma mémoire. Nous avions peu de chose, nous étions une famille pauvre et nous voilà une famille pauvre, sans femme, sans maison, sans vêtements... nous venions de tout perdre. Mon père s'engouffra dans l'alcool encore plus qu'avant, les dix années suivantes furent un calvaire. Nous avions trouvé refuge dans une vielle bâtisse que mon père louait une bouchée de pain... notre situation était précaire et je décidais d'arrêter l'école pour faire des petits boulots.  Embaucher un mineur n'était pas légal mais, à Détroit tout était possible . La misère était telle que les règles n'avaient plus aucun sens pour personne.Cela dit, mon mauvais caractère me portait préjudice et je parvenais pas à conserver un emplois plus de deux semaines. Par "chance", je fus vite repéré par un revendeur de drogue, quoi de mieux qu'un petit jeune à l'air innocent pour servir de passerelle. Je me lançais donc dans une pente sinueuse sans être certain de la remonter un jour. Fin stratège, j'étais l'un des meilleurs passeur. Je planifiais tous mes déplacements et gagnait ma vie dans la drogue et les petits boulots. Plus rien ne semblait pouvoir m'atteindre, je restais calme, placide et n'accordait ma confiance à personne. De son côté, mon père avait touché le fond, il avait sombré dans l'alcool jusqu'au point de non retour et un soir, je le trouvais allongé devant son fauteuil, inerte. Je venais d'avoir 18 ans et je me retrouvais alors totalement seul, rongé par la haine. J'aurais pu mettre un terme à mes jours, l'idée me traversa plusieurs fois l'esprit mais, l'envie de vengeance grandissait en moi chaque jour. Les mutants avaient trouvés un accord et le calme dans le monde était revenu, une fausse cohabitation faux-cul entre deux catégories de personnes qui ne pouvaient pas s'encadrer. Il fallait rétablir la vérité.

    Pensez-vous que l'alcoolisme puisse être génétique ? Pour surmonter cette nouvelle perte, même si je ne portais pas mon père dans mon cœur, j’enchaînais la tournée des bars. Chaque soirs, je déambulais dans les rues toujours très bien habillé. Un costard sur le dos ,l'air imperturbable et me voilà assis au bord du comptoir à siroter un verre tout en écoutant les conversations autour de moi. Les sujets étaient variés mais, l'un d'eux revenait souvent sur le tapis. Autour de moi était assis des anti-mutants, des personnes en quête d'une vengeance et prêt à tout sacrifier pour cela. L'opportunité était si belle qu'elle me semblait inconcevable. Mes années de deal m'avait donné un nom dans le quartier, je ne passais pas inaperçu et était considéré comme quelqu'un d'important à ne pas toucher.
    Cette notoriété allait m'être des plus utiles. J'appris donc la création de l'Ordre et mit en place toute une équipe pour m'aider à localiser cette fameuse école pleine de mutant. Pourquoi se contenter d'un seul lorsque l'on peu en détruire toute une colonie ?. Les recherches furent complexes, la localisation de l'école était bien protégée et gardée secrète par ses fondateurs mais, mon réseau me procura de précieuses informations. Bagages en main, je quittais Détroit pour la première fois pour un déménagement tout sauf anodin....

    Une fois sur place tout devait s’enchaîner rapidement pour ne pas attirer l'attention. Mon allure de bisnessman me donnait un poil de crédibilité. Tout était étroitement planifié dans mon esprit et jusqu'à présent les opérations se déroulaient comme prévues. Un chèque sur la table pour l'achat d'un bar à proximité de l'Ordre, me voilà propriétaire du lieu qui me servirait de base opérationnelle. Avant mon départ, j'avais pris le soin d'ébruiter la nouvelle. Je comptais monter une organisation secrète pour anéantir tous ces mutants. L'endroit était parfait, placé prêt de la grande place, la décoration était sobre et ne laissait en aucun cas pensé que nos intentions, elles, ne faisait pas dans la sobriété. Un téléphone prépayé en main, je lançais un sms à un ami de Détroit pour donner l'emplacement de ce qui allait changer ma vie, changer nos vie : La Révolte venait de naitre. Petit à petit l'information circula au bon endroit, il ne fallait pas se faire piéger. Dès l'installation, un homme attira mon attention. Son visage tout aussi inquiétant de sérénité que le mien me laissait penser que nous avions des points en communs. Je venais de rencontrer Hiroma Rand, un homme au cœur plein de rancoeur lui aussi. Un homme qui allait rapidement devenir mon bras droit dans l'organisation de la Révolte.

    II – La Révolte


    Voilà à présent un an que nous sommes installés dans notre nouveau QG. Tel des fantômes nous opérons de façon très discrète. Certains mutants ont rejoint nos troupes et nous servent de taupes au sein de l'école, ils nous donnent des informations très précises mais, encore en nombre insuffisant nous prenons notre mal en patience avant de réellement passer aux choses sérieuses...
    Dans mes rangs se sont joint de bons alliés, des non mutants aux compétences pourtant dignes des plus grands. Stratagèmes, combats, manipulation... aucune des personnes à mes côtés ne parlent de leur passé, un passé souvent douloureux qui laisse à présent place à une soif de vengeance...

    « Mesdames, Messieurs, tenez-vous prêt. La pitié n'a pas sa place ici. Nous avons tous le même objectif, chacun à son poste... la révolte va bientôt commencer. »
      
          OFFLINE   
      PSEUDO : /   AGE : 23 ans   POURQUOI SUIS-JE ICI : Pour vous jouer un mauvais tour !   FREQUENCE DE CONNECTION : Le plus possible ><   UN COMMENTAIRE : Me revoilà     UN PETIT MOT POUR LE STAFF :
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Batman "J'espionne pour la Révolte"
    avatar
    Messages : 32
    Ven 23 Fév - 0:22
    BIENVENUE Alva !!!!!
    Tu as déjà tellement avancé la fiche que je me demande si ça vaut le coup de te souhaiter bon courage pour celle-ci XDDD
    Mais pour le lien, on en reparle, mais j'ai déjà une petite idée en tête et je pense (j'espère) qu'elle te plaira hahaha (mais en lisant le caractère du monsieur, je me dis que ça peut trop coller MWAHAHAHA)
    /pan/
    Revenir en haut Aller en bas
    Dirigeant "Je mène mes troupes au combat"
    avatar
    Messages : 49
    Ven 23 Fév - 20:25
    Oui, ma petite fichounette avance bien...
    J'ai hâte que tu m'expliques cela, je ne suis pas trop compliquée et j'ai trop envie de jouer Mr Underwood !
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 356
    Age : 26
    Ven 23 Fév - 20:32
    Bienvenue !!!
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Batman "J'espionne pour la Révolte"
    avatar
    Messages : 77
    Age : 22
    Ven 23 Fév - 23:08
    ALVARO !!!!!!!
    REBIENVENUE !
    Revenir en haut Aller en bas
    Dirigeant "Je mène mes troupes au combat"
    avatar
    Messages : 49
    Dim 11 Mar - 12:45
    Mlle Snart, je vous laisse le soin de me dire les modifications à faire sur ma fiche avant de passer à l'étape de validation :) !
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Batman "J'espionne pour la Révolte"
    avatar
    Messages : 77
    Age : 22
    Dim 11 Mar - 12:53
    Ben j'ai lus ta fiche hier et pour moi tout est bon t'as vraiment bien cerné le personnage !
    Je voulais même te valider hier mdr

    Envoyé depuis l'appli Topic'it
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    Messages : 82
    Dim 11 Mar - 20:56
    Bienvenue Alvaro Underwood

    Bienvenue à toi cher nouveau membre de la Révolte,

    Nous t'attendions (ou pas). Nous sommes ravies de t'accueillir sur ce forum très convivial et familial. La Révolte sera ravie de t'accueillir parmi eux. A partir de maintenant "Tu mènes tes troupes au combat".

    Si tu nous as choisi, c'est que tu as compris qu'ici l'objectif était zéro prise de tête et 100% de fun. Aussi, nous te demanderons afin de passer à la partie amusante des forums RPG, de créer tes fiches de liens et de RP afin que tous les autres membres puissent te sauter dessus et te demander d'être leur copain (ou de pouvoir te tuer c'est au choix.

    De plus, afin que les registres soient mis à jour pour les futurs membres, merci d'aller poster dans tous ceux qui te concernent. Il te suffit de nous indiquer les modifications à faire.

    Si tu as des questions ou des suggestions, nous sommes toutes ouïes alors n'hésite pas !

    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé
    Revenir en haut Aller en bas

      La date/heure actuelle est Lun 23 Juil - 0:01