Cross-over entre DC et Marvel se passant en 2040. L'Ordre, organisation de héros, se bat contre un ennemi composé de vilains et d'anti-mutants, la Révolte.

Le forum est fermé suite à un manque d'activité.

    [Ronnie] On s'offre la nouvelle collection de la bijouterie ?

    Partagez
    Team Batman "J'espionne pour la Révolte"
    avatar
    Messages : 32
    Jeu 15 Fév - 22:00
    Ronnie + Ryanne
    C'est quoi le programme aujourd'hui ? Pourquoi pas un petit casse pour se faire plaisir !
    Ronnie m’a envoyé un message dans la nuit. Un message me disant que je devais le rejoindre ce matin. Il me réserve une surprise, c’est ce qu’il m’a dit. En gros, son message voulait me dire viens, ou pas de surprise. Il me connaît bien le Ronnie, alors forcément, à peine le soleil se lève que je me lève avec lui. Je me faufile dans les couloirs pour le rejoindre dans sa chambre. Une fois dans sa chambre, je saute sur son lit, je lui saute dessus pour le réveiller avec violence, ce qu’il n’aime pas du tout. Mais j’adore l’embêter. Comme je l’aurais fait si j’avais eu un frère. Et même si ne nous sommes pas du même sang, Ronnie est ma famille. Comme un frère, sans doute plus que ça, car je me demande si je me serais si bien entendu avec un réel frangin. Ronnie m’a trouvé et je ne l’ai jamais quitté. Nous sommes pareil tous les deux, nous visons bien plus loin que n’importe qui. Nous voulons égaler nos ancêtres. Nous voulons mériter notre héritages. Et nous n’avons jamais été ces enfants sages, nous n’avons jamais aimé suivre les règles. Pour nous, elles sont faites pour être contournées !
    « Hé Ho ! On se réveille par ici ! Je suis là, alors je veux ma surprise ! »
    Et je reste un moment comme ça, sur lui. Le gênant, l’embêtant. Ne lui laissant pas le choix de se lever. Enfin se lever. Se réveiller, car se lever avec moi allongée sur lui c’est un peu compliqué. Même si je sais qu’il a largement la force de m’envoyer par terre dans les roses. Je ne lui en laisse pas le temps m’échappant déjà pour aller vers sa salle de bain.
    « Bon, je me permets de prendre une douche chez toi pendant que tu te réveilles plus doucement, mais je n’oublie pas que tu m’a promis une surprise si je venais ce matin ! »

    Tellement impatiente, je suis arrivée là en pyjama mais quel est le problème ? Ce n’est pas comme si Ronnie ne m’avait jamais vue en pyjama ou même dormir. C’est peut être l’une des très rares personnes en qui j’ai entièrement confiance, assez confiance au point de dormir en sa présence. Il faut avoir confiance en la personne qui dort à nos côtés, car s’endormir, c’est se rendre faible. C’est sans aucun doute pendant le sommeil que nous sommes les plus faibles. Oui, il est le seul avec qui je peux m’endormir sans peur. Le seul à qui je donne mon entière confiance. Mais la douche, ce matin, est mon amante ! L’eau chaude coulant le long de mon corps me fait un bien fou. Et j’y perd sans doute un temps de dingue sous cette douche. Mais ce n’est pas grave, ce n’est pas l’eau chaude de ma douche que j’utilise ! Comme ça, j’en aurais encore pour moi ce soir si je veux prendre une autre douche. Je sors de là après une bonne demi heure. Peut être même que cela fait presque une heure que je suis sous l’eau. J’ai la peau de mes mains qui me fait penser que j’y ai passé bien trop de temps. Je rejoins Ronnie entourée d’une serviette que je lui ai piqué.
    « Regarde mes mains, on dirait une vieille ! Je vais te piquer des fringues aussi ! »
    Je lui dis ça, mais je suis déjà en train de fouiller dans ses affaire pour trouver quelque chose qui m’ira. Une chance qu’il soit un garçon fin. Je rentre facilement dans ses vêtements sans que ce soit trop grand pour moi. Et comme d’habitude avec mon ami, je fais comme si j’étais chez moi.
    « Je te prend ce caleçon, il ne va pas te manquer aujourd’hui ! »
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Batman "J'espionne pour la Révolte"
    avatar
    Messages : 77
    Age : 22
    Dim 25 Fév - 6:00
    Ce soir Ronnie n'arrive pas vraiment à dormir est pour cause il pense à pleins de choses, à la révolte, à sa mission ici et surtout à son plan. Oui il a beau être un agent infiltré il n'en oublie pas moins son rôle. De quel rôle je parle ? Ce rôle qui l'a propulsé dans la révolte, son rôle de voleur bien sûr ! Il avait repéré depuis son arrivée à l'institut un petit commerce qui a l'air de plutôt bien fonctionner, une bonne opportunité de reprendre ses bonnes vieilles habitudes. Il s'est renseigné, a prit des notes et a élaboré un plan et tout ça dans le dos de sa coéquipière. Pourquoi est ce qu'il a fait ça ? C'est vrai ils sont amis non ? Ben c'est tout simplement pour lui faire une surprise, c'est con à dire mais il avait très bien vus que leurs petits coups lui manqué et pour tout vous dire c'était pareil du côté du brun. Il lui a donc envoyé un message tout en lui disant qu'il avait une surprise pour elle. C'est envoyant ce dernier message que ironiquement le sommeil vient à la rencontre du jeune homme.

    Il est réveillé quelques heures plus tard par Raynne. Cette dernière n'a pas choisit la plus douce des manières pour le réveiller. Ronnie finit par ouvrir les yeux et par grogner, il se frotte doucement les yeux encore bien endormie avant de dire à Raynne de s'enlever. Oui elle était énergique dès le réveil, chose qui n'est pas du tout le cas de jeune homme. Elle finit par se lever et par partir dans la salle de bain aussi vite qu'elle est venue, de son côté Ronnie, lui, se lève doucement, s'étire et ouvre la fenêtre pour aller se fumer une clope. Il allume doucement la cigarette et tire un coup dessus tout en regardant la par la fenêtre. Le soleil commence à peine à se lever et les gens aussi il peut percevoir au loin les premières voitures qui partent au travail. Ses pensées va et viennent sans vraiment trouver un réel sens, c'est lorsqu'il reporte son attention vers sa salle de bain qu'il hausse un sourcil. La rousse est entrain de lui prendre toute l'eau chaude c'est en lâchant un soupir qu'il jette le mégot de sa cigarette par la fenêtre et qu'il la referme juste après.

    C'est quelques minutes après que la rousse ressort de la salle de bain, vêtue d'une simple serviette qu'il lui a dérobé. Elle plaisante en lui montrant ses mains qui étaient frippées, Ronnie ne peut s'empêcher de lui répondre.

    « J'espère que la veille m'a quand même laissé un peu d'eau chaude »

    Il lui dit ça sur un ton amusé car dans le fond il sait que si ce n'est pas le cas il ira dans sa chambre pour lui voler la sienne. En parlant de voler, Ryanne ouvre l'armoire du brun et lui prend un caleçon, chose qui ne l'étonne pas plus que ça, oui elle le fait souvent et à force il s'est habitué il va même jusqu'à lui dire.

    « J'ai un pantalon trop petit il devrait être plus ou moins à ta taille. »

    Il finit par s'approcher de l'armoire de donner un coup de hanche à Raynne pour la pousser et prend une tenue avant d'aller dans la salle de bain. Contrairement à la rousse Ronnie ne mets pas autant de temps et heureusement car l'eau chaude commençait déjà à partir. Il ressort une bonne vingtaine de minutes après, habillé, préparé et coiffé, il prend son sac de cours qui est pratiquement vide on ne va se mentir, prend son arme et reporte son attention vers son amie.

    « On ça déjeuner et je t'explique ta surprise ? »

    Un sourire amusé est dessiner sur le visage de Ronnie parce que oui il sait très bien la réaction que va avoir la rousse.
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Batman "J'espionne pour la Révolte"
    avatar
    Messages : 32
    Mer 28 Fév - 16:42
    Ronnie + Ryanne
    C'est quoi le programme aujourd'hui ? Pourquoi pas un petit casse pour se faire plaisir !
    Réveillé en sursaut par mes soins, j’entends Ronnie grogner. Je ris doucement, c’est toujours pareil quand je débarque dans sa chambre pour lui sauter dessus alors qu’il dort encore. Il me connaît, il devait s’y attendre. Il pensait peut être avoir quelques minutes encore devant lui. Mais que puis-je y faire, je suis une fille impatiente. Je ne sais pas me tenir. Il me dit de me pousser, je ne l’écoute pas. Pas tout de suite. Je veux le secouer encore un peu pour m’assurer de bien le réveiller. Je le connais mon Ronnie, je sais que si je partais comme une voleuse sous la douche, ce que je vais faire quelques instants plus tard, il pourrait se rendormir. Il lui faut quelques minutes à peine. Je me sauve sous sa douche, lui piquer son eau chaude. Et quand je reviens, de longues minutes plus tard, j’ai bien profité de cette douche, il est debout. Je lui souris, je lui montre mes mains de vieille.
    « Sans doute à peine, mais l’eau froide te réveillera ! Ça ne te fera pas de mal. »
    Je lui souris de façon taquine. Du genre, comme si je lui disais ‘hé oui mon coco, fallait te lever plus vite et tu aurais eu de l’eau chaude’. J’aime notre relation. Ce mec c’est mon frère. Aucun lien de sang ne nous lie, mais c’est bien plus fort que ça. Et je peux être 100 % moi même avec lui. Et j’adore l’embêter, comme doit le faire une sœur avec son frangin ! Tout comme lui s’est donné le rôle de me protéger quand je fonce un peu trop vite, ce qui m’arrive trop souvent. Bien que je sache me sortir de mauvaise passe, c’est toujours bon de l’avoir à mes côtés.

    Je fouille ses placards, je lui pique un caleçon, ce que je fais trop souvent. Ce qui ne doit plus le surprendre à force. Il me dit même qu’il doit avoir un pantalon trop petit pour lui qui devrait m’aller beaucoup mieux que ces autres pantalons trop larges pour moi.
    « Moooh, comme c’est adorable, tu gardes tes vieux pantalons pour moi ! Avoues, tu en peux plus de moi, que je te piques tout le temps tes fringues, car tu ne peux pas faire l’inverse. Enfin, tu n’aurais pas l’air très fin avec un mini short ou une jupe ! »
    Je rigole en l’imaginant fouiller dans mon dressing pour me piquer des fringues. Moi qui aime porter tous les styles, il trouverait sans doute un truc qui pourrait lui aller, mais pas sûr qu’il se sente très à l’aise dedans. Il faut dire que j’ai une taille drôlement fine. J’attrape le pantalon en question alors que Ronnie vient à mes côtés, me bousculant par un coup de hanche, pour se faire une petite place et s’attraper une tenue. Je lui tire la langue avant qu’il ne parte dans sa salle de bain pour se doucher à son tour. J’en profite pour virer la serviette qui m’entoure, enfiler le pantalon encore un peu large pour moi. Je cherche également un haut à me mettre. Je lui pique un t-shirt que je noue à ma taille laissant apparaître mon ventre. Par contre pour les chaussures, je crois bien que je vais devoir retourner dans ma chambre, car le monsieur, il a des pieds bien trop grand pour moi ! Ouais, tout est petit chez moi. Mes pieds, ma silhouette, ma taille et ma poitrine aussi…

    Quand il ressort, je suis assise sur son lit. Je lui montre mes pieds alors qu’il prépare son sac.
    « Tu n’aurais pas piqué des chaussures à l’une de tes conquêtes ? »
    Je le vois glisser son arme dans son sac. Et alors, un immense sourire se dessine sur mon visage. Si il ne me dit pas encore ce qu’est ma surprise, je crois pouvoir deviner facilement que cette journée sera mouvementée ! Et le pire, il veut encore me faire attendre le temps de prendre un petit déjeuner. Je suis du genre gourmande, à manger un peu toute la journée sans vraiment me préoccuper des heures de repas. C’est une habitude que je tiens de la période ou j’étais encore avec ma foutue mère. Je n’avais pas pour habitude de me mettre à table avec elle, je mangeai ce que je pouvais, sur le fil.
    « On repasse par ma chambre en partant déjeuner ? J’ai la mienne à prendre. Tu vois de quoi je veux parler. »
    Je le lui dit et montrant son sac hochant la tête dans cette direction. Et je me lève, partant déjà, les pieds nus. Enfin presque nus, avant de quitter sa chambre, je lui pique une paire de chaussettes, bien trop grande pour mes petits pieds. Mais ça fera l’affaire !
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Batman "J'espionne pour la Révolte"
    avatar
    Messages : 77
    Age : 22
    Mar 27 Mar - 17:33
    Raynne propose au jeune homme de repasser par sa chambre histoire qu'elle puisse prendre son arme et par la même occasion trouver une paire de chaussure ce dernier hoche la tête alors que la rousse lui prend une paire de chaussettes bien trop grande pour elle. C'est une fois les chaussettes aux pieds que les deux jeunes gens quittent la chambre. Il laisse Raynne marcher devant et en profite pour la voire galérer avec ses chaussettes faut dire que c'est pas bien simple de marcher avec des chaussettes qu'il font deux fois la taille de vos pieds. Il se moque doucement d'elle avant de s'approcher de poser sa main droite sur son épaule gauche pour que cette dernier s'arrête et de se mettre accroupit dos à elle avant de lui lancer.

    « Vas'y monte je pense que tu as assez galérer non ? »


    Un sourire amusé est dessiné sur le visage du brun, sourire qui n'est pas prêt de partir je pense. C'est une fois sa meilleure amie sur sont dos que le brun se relève et reprend sa route l'air de rien. Même s'il est de constitution assez fine ce dernier n'en reste pas moi un homme et en de plus ça un combattant même s'il privilégie la force mentale à la force physique ce dernier est loin d'être faible. C'est en quelques minutes qu'ils arrivent à destination, il laisse tout naturellement sa coéquipière descendre pour que celle-ci puisse ouvrir la porte et par la même occasion la laisse rentrer. Il entre juste après Raynne qui se jette tout de suite su son armoire pour trouver une paire de chaussures. De son côté, le brun s'assoit tranquillement sur le lit et sort son portable, il connaît Raynne il sait très bien qu'elle risque de mettre pas mal de temps à trouver une paire de chaussures. Il ouvre ses mails et reçoit les plans de la bijouterie, un collègue de la révolte à réussir à les avoir chose qui enchante particulièrement le voleur. Il referme aussi vite le mail alors que la rousse le tire de ses pensées. Il lui esquisse un léger sourire avant de lui proposer de sortir en ville.

    « Ca te dirait d'aller manger dehors ? C'est moi qui invite »

    Ouais c'est assez rare qu'il propose d'inviter quelqu'un c'est souvent pour fêter une occasion, leur admission au seins de la révolte, leur premier casse, ce genre de chose. Après il faut quand même l'avouer depuis qu'ils ont rejoint la révolte ils ont un peu oublié leur rôle de voleur qui est quand même ce qui les caractérisent le plus. C'est sans une grande surprise qu'il entend la réponse positive de Raynne, il se lève de son lit et attend dans l'encadrement de la porte que cette dernière le rejoint comme il s'y attendait Raynne glisse doucement son arme dans son sac de cour avant de le mettre sur son dos.

    Et c'est ensemble qu'ils quittent l'établissement scolaire l'espace de quelques heures pour aller prendre un petit déjeuner comme n'importe quel jeune de leur âge. Sauf que voilà tout le monde le sait, ils ne sont pas comme n'importe quel jeune de leur âge, nous avons quand même en face de nous les descendants de Heat Wave et de Captain Cold. Même si tout le monde ignore leur participation à l'une des plus grandes organisations terroriste tout le monde sait qu'ils ne sont pas très fréquentable et cette image Ronnie aime bien en jouer. C'est au bout d'une bonne douzaines de minutes qu'ils arrivent devant un petit café peu fréquenté un endroit parfait pour parler de son futur plan, ici au moins il est sûr que rien de va fuiter pas comme s'il en avait parlé au réfectoire. Tout de suite une étudiante vient à leur rencontre pour les placer à une table, Ronnie demande tout de suite à être placé au fond de la salle chose que la serveuse fait avec un grand sourire. C'est une fois à table et que la serveuse est bien assez loin que le jeune homme reprend la parole un sourire malicieux présent sur son visage.

    « Dis moi à quand remonte notre dernier casse ? »


    Il plante son regard bleu dans celui de sa coéquipière ne voulant absolument pas manqué le moment où elle va comprendre ce qu'il veut dire.
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Batman "J'espionne pour la Révolte"
    avatar
    Messages : 32
    Jeu 29 Mar - 16:19
    Ronnie + Ryanne
    C'est quoi le programme aujourd'hui ? Pourquoi pas un petit casse pour se faire plaisir !
    Je m’incruste dans la chambre de Ronnie, dans sa vie, comme il l’a fait quand il m’a trouvé ce fameux jour dans ce fameux magasin. Cette fois ou j’ai bien failli me faire chopper par ce pourri de flic. Je m’étais mise en fuite comme je sais si bien le faire et j’ai sans doute encore un peu de mal à l’admettre, comme il aime s’en souvenir, sans lui, je m’en serais peut être pas sortie. Mais j’aime croire que je me serai débrouillée, comme toujours. Je suis mademoiselle débrouille, amatrice des plans B, des plan foireux. Je fonce avant de réfléchir. Impulsive. C’est pour ça que depuis, c’est lui qui s’occupe de mettre en place les plans. Mais surtout depuis ce jour, nous sommes inséparables, et la première personne qui voudra nous séparer, sera morte et enterrée ! Après que je lui ai piqué son eau chaude et des vêtements à me mettre sur le dos, on retourne vers m chambre, pour que je puisse mettre des chaussures dignes de ce nom. Ronnie n’a jamais comprit cette passion pour les chaussures. Mais aussi pour que je prenne mon arme. Je pense déjà comprendre qu’il prépare un coup, sinon, pourquoi mettre son arme dans son sac. Mais je n’en dit rien, j’attends de savoir. Je saute sur son dos quand il me propose de monter. Opportuniste comme je suis, je ne vais pas manquer l’occasion de ne pas marcher !
    « Avoues, ça t’amusais de me voir galérer ! Mais tu as peur de ne pas revoir tes chaussettes en bon état à force que je les traîne par terre. »
    Je ferme les yeux, je profite de la balade, j’emmerde les gens qui nous regarde bizarrement.

    Arrivée devant la porte, je saute du dos de Ronnie pour ouvrir la porte et entrer. Me précipiter vers mon placard à chaussure. Virant les chaussettes que j’ai aux pieds, je prend mon temps pour me décider. J’opte pour des bottines, mais j’en ai tellement que je dois encore me décider pour la couleur que je veux prendre. Après de longues minutes, mon choix est fait. Mais avant de refermer ce placard, j’attrape la petite boite cachée derrière la ventilation, mon arme, celle de mon grand-père. Je la glisse dans mon sac quand Ronnie propose de m’inviter au resto pour prendre le petit déjeuner.
    « Comme si j’avais l’habitude de dire non quand tu invites ! Tu sais combien je suis radine et je n’aime pas sortir mon porte feuille ! »
    Sauf peut être pour les chaussures. Mais je ne pense pas qu’il ai bien envie de m’emmener dans un magasin de chaussures aujourd’hui. Ni même demain, ou jamais ! Ronnie, il aime les magasins pour les caisses, ho moi aussi, mais j’aime aussi les chaussures. Mais le mieux quand on fait les boutiques, c’est quand on repart plus riche que quand on entre ! J’enfile mon sac et on peut partir. Dans les couloirs, je regarde les gens allez vers la cafét, les pauvres, ils vont encore bouffer ces tartines de pain trop dures, ce nutella de sous marque dégueux. Comme je suis heureuse de sortir de là, bouffer ailleurs. Bouffer un vrai petit déjeuner !

    On débarque dans un petit café, peu fréquenté. Quelques habitués semblent déjà prendre leurs premiers verres. Lui, il ressemble à un camionneur qui veut se donner du courage après une nuit bien trop courte et cette journée bien trop longue qui l’attend. Son voisin, un motard qui ne sais pas boire autre chose que de la bière ou du tord-boyaux ! Et le dernier, un mec qui a bien besoin d’une douche, sans doute le mec qui s’est fait chopper à tromper sa femme avant de se faire mettre dehors et qui noie sa faute. On se place au fond. La serveuse sourit à Ronnie et ne semble voir que lui. Il n’a pas remarqué et pourtant, elle ne voudrait que ça, qu’il la regarde. Je pouffe de rire, elle est mal barrée elle. Même de retour au bar, elle ne peut pas s’empêcher de regarder par ici. Elle, elle ne sait pas qui ont est, ou alors, elle kiffe les mauvais gars !
    « Mouais, non, c’est trop loin pour que je m’en souvienne ! Mais j’espère que c’est pas ce café notre cible, ce serait trop facile, la serveuse se laissera trop facilement manipuler. »
    C’est vrai quoi, il n’y a rien d’amusant dans un casse quand c’est trop facile. Ce n’est pas excitant, ce n’est pas amusant. Pas de palpitation, pas cette peur de se faire attraper. Moi, le danger, c’est ça que j’aime maintenant que je suis avec Ronnie. Je sais qu’ensemble, on peut se sortir de n’importe quelle situation.
    « On commande et tu me parles du plan ? »
    J’attends même pas sa réponse que j’appelle la petite serveuse qui ne se fait pas prier pour revenir vers nous, vers Ronnie. Car elle ne regarde que lui.
    « Moi je vais prendre des pancakes, avec du sirop d’érable, une petite salade de fruits et un cappuccino ! Et toi mon chéri ? En tout cas, je crois que la serveuse, elle veut ton numéro ! »
    Oui, je me paye la tête de cette fille, mais c’est tellement tentant, tellement flagrant qu’elle a craqué sur lui que je ne pouvais pas passer à côté de cette occasion. J’espère que Ronnie voudra bien entrer dans mon jeu.
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Batman "J'espionne pour la Révolte"
    avatar
    Messages : 77
    Age : 22
    Dim 15 Avr - 20:24
    Ronnie lâche un petit rire, oui elle a très vite comprit ce qu’ils allaient faire à vrai dire il savait qu’elle allait tout de suite comprendre et surtout qu’elle allait être partante. Après tout ils ont passaient presque toute leur vie ensemble, ils se connaissent si bien qu’on pourrait croire qu’ils sont frère sœur. En tout cas Ronnie considère Raynne comme sa petite sœur, la personne qu’il doit protéger des autres et des fois d’elle-même, parce que oui la rousse à la fâcheuse manie à se foutre dans des galères pas possible. C’est sûrement dû à son caractère impulsif, en même temps dans le groupe c’est toujours Ronnie qui met en place les plans, justement parce qu’il arrive à ne pas laisser cette adrénaline prendre le dessus et d’avoir l’esprit clair. Elle appelle la serveuse, serveuse qui semble bien timide, serveuse que Ronnie ne calcule pas. Il regarde la carte plus concentré sur ce qu’il va commander qu’autre chose, un café liégeois semble être une bonne chose, oui un grand café avec pleins de chantilly et un grand brownie. Ouais même si beaucoup de personne ne supporteraient pas ce petit déjeuner plus que copieux ce dernier possède un estomac qui pourrait en étonner plus d’un ! C’est la rousse qui le sort de ses pensées, il la regarde l’air de lui demandé ce qu’il se passe, puis très vite il comprend, ben oui il suffit de regarder le visage tout gênée de la serveuse pour comprendre. C’est avec un léger sourire qu’il prend la main de Raynne et qui reprend la parole d’une voix douce et presque niaise.

    « Mais non voyons chérie tu sais très bien qu’il n’y a que toi qui compte »

    Il caresse doucement le dos de la main de Raynne avec son pouce tout en regardant la serveuse qui est encore plus gênée par ce qu’il se passe. Elle finit par prendre rapidement note de la commande du brun avant de partir à une vitesse folle. Ronnie se retient de rire et lâche la main de Raynne avant de poser son coude sur la table et de poser sa tête dans le creux de sa main, il reste quelques sans rien dire, lâchant un baillement puis il reprend très vite là où il s’était arrêté.

    « Bien sûr que non ce n’est pas ce café, cela est bien trop facile pour nous »

    Oui avec le temps ces derniers se sont beaucoup amélioré, ils ont très vite progresser, aussi il faut l’avouer qu’entre Alvaro et Hiroma ces dernier sont plus que bien entourés. Dès son arrivé au sein de la révolte Ronnie à comprit qu’Alvaro allait faire d’eux de grandes personnes, qu’ils allaient enfin pouvoir devenir ce qu’ils ont toujours voulus être. Ils se sont améliorer en combat, Ronnie à devellopé son esprit de tacticien et sa capacité analytique comportemental ce qui lui est très utiles pour parvenir à ses fins. Il y a juste quelque chose qui le frustre, son grade de simple recruteur alors qu’il sait qu’il pourrait bien être plus que ça. N’ayant jamais parlé de ça à Alvaro Ronnie se contente d’obéir à ses ordres, il le sait très bien que son âge peut être un frein pour sa progression au sein de la révolte. Il doit faire ses preuves, chose qu’il compte faire très vite, il finit par reprendre la parole, fixant un point inexistant et toujours un peu fatigué.

    « Tu vois la bijouterie au coin de la rue ? Je connais l’emplacement de chacune des caméras et les emploi du temps de chaque employer »

    Il ne lui a fallut que deux jours pour obtenir ses informations, faut dire que la révolte est vachement bien informé et qu’ils ont des espions un peu partout, il suffit juste de tomber sur la bonne personne et avoir payer l’information, chose qui est beaucoup plus compliqué que ce que l’on peut penser. C’est au bout de quelques minutes que revient la serveuse avec leur commande, cette dernière pose vite les commandes et repart aussitôt ce comportement fait rire Ronnie, ouais c’est mignon, dommage qu’elle ne soit pas trop son genre. Les filles frêles à protéger c’est pas trop son truc, il prend la cuillère et prend un peu de chantilly sur cette dernière avant la porté à ses lèvres. Ouais décidemment il a bien fait de venir ici, c’est vraiment un très bon choix. Il finit par reprendre la parole et par reporter son regard vers son interlocutrice.

    « Alors ce que je te propose c’est de faire le coup ce soir, j’ai les plans dans ma chambre »

    Dans sa chambre cachais dans un faux fond tiroir, ouais il en a pas mal des planques, faut dire qu’entre les plans, les objets qu’ils volent et sa petite réserve de truc illicite à fumer ce dernier ne peut pas laisser trainer ses affaires partout comme ça. Il boit tranquillement son café laissant peu à peu la chantilly s’entasser au fond de la tasse.
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé
    Revenir en haut Aller en bas

      La date/heure actuelle est Mar 22 Mai - 2:18