Cross-over entre DC et Marvel se passant en 2040. L'Ordre, organisation de héros, se bat contre un ennemi composé de vilains et d'anti-mutants, la Révolte.

Le forum est fermé suite à un manque d'activité.

    Moment de détente et de soleil [Alyssa & Sophia]

    Partagez
    Invité
    Invité
    Lun 5 Fév - 12:25
    FB – 30 Août 2040

    Depuis son arrivée il y a de cela deux semaines environ, Sophia avait passé pas mal de temps avec une blonde nommée Alyssa. La jeune femme l’avait accueilli très gentiment et lui avait expliqué le fonctionnement de l’institut. Aussi sa nouvelle amie lui avait appris l’existence de cinq classes, ils appelaient ça des teams. Ces teams étaient organisées en fonction du type de pouvoir que tu avais. En l’occurrence, toutes les personnes possédant un don qui était en rapport avec un élément se voyaient affecter à la team Aquaman. C’était la classe où Alyssa était et c’était également celle où la brune allait se retrouver le 1er Septembre pour la rentrée. Alors que la blonde lui avait montré ses pouvoirs dans les minutes qui avaient suivi leur rencontre, Sophia continuait de dissimuler son don. Elle n’était pas habituée à pouvoir se montrer au grand jour sans craindre d’être agressé par un anti-mutant.

    Cette nouvelle vie qui lui tendait les bras l’impressionnait et la déstabilisait. Elle s’était faite à sa petite vie de serveuse chez un patron plus que correct à rester dans sa chambre les jours de repos excepté pour sortir à son cours de self defense. C’était une routine très tranquille mais elle était en sécurité. Son patron n’avait pas demandé d’explications lorsqu’il s’était rendu compte que le nom sur sa carte d’identité n’était pas celui qu’elle avait annoncé. Il en était de même à l’institut. Himiko Rand, la personne de l’Ordre qui était venue la chercher, connaissait elle aussi son vrai nom de famille. Sophia ne savait pas du tout comment elle avait eu cette information et c’était gardé de lui poser la question. Après tout, elle connaissait son véritable nom mais avait également su où la trouver et pourquoi elle devait venir à l’institut.

    Aujourd’hui, Alyssa lui avait donné rendez-vous au bord du lac afin de reprendre leur conversation de la veille. La blonde était une bonne vivante et discutait très facilement. Heureusement pour Sophia, elle ne grattait pas les sujets que la brune faisait en sorte d’esquiver. La fille d’Electro était plutôt du genre à raconter ses actes passés. Selon les situations, il arrivait à la brune de lui dire ou de lui faire comprendre qu’elle était allée trop loin, que ce n’était pas judicieux comme comportement. Alyssa ne l’avait encore jamais envoyé promener. En même temps, Sophia ne se permettait pas de porter un jugement sur la jeune fille, elle donnait son avis plus sous la forme d’un conseil.

    C’était fin Août, le beau temps était au rendez-vous. Sophia était arrivée avec plus d’une heure d’avance. Allongée dans l’herbe, elle lisait tranquillement un bouquin, une des rares occupations qui remplissaient sa vie. Elle ne connaissait encore personne excepté Himiko qu’elle croisait peu étant donné qu’elle était membre de l’Ordre, et Alyssa. Heureusement que cette dernière était aussi accueillante avec elle sinon Sophia passerait probablement ses journées seule avec un bouquin dans sa chambre ou au bord de ce lac, véritable havre de paix.
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 40
    Lun 5 Fév - 15:34


    Sophia ~ Alyssa




    Ce matin là le réveil fut douloureux, il n’était pourtant pas tôt mais, j’avais eu la merveilleuse idée de regarder des films jusqu’à point d’heure. Vivement la rentrée, ce rythme de vie n’était pas fait pour moi et j’étais incapable de m’auto géré comme une grande. En même temps, j’avais toujours été maternée par ma tante qui se chargeait de venir me lever tous les matins. Un vrai bonheur pour les oreilles, contrairement à cette alarme stridente et horripilante. L’espace de quelques secondes, je ne me souvenais même plus pourquoi j’étais censée me lever alors que je ne travaillais pas puis, je repris mes esprits : j’avais rendez-vous avec Sophia, une fille un peu plus jeune mais, par bons nombres de points plus mature que moi et qui venait tout juste d’arriver à l’institut.
    A son arrivée, je me trouvais au même endroit et l’avais donc aidé à prendre quelques repères dans l’établissement, une initiative qui se révélait être bonne puisque le feeling était de suite passé entre nous. La brune était très sympathique et les échanges que nous avions eu à cette première rencontre m’avait permit de passer un bon moment après une sale journée.

    Une coïncidence de plus, nous étions dans la même team. Celle des aquaman, nous serions donc amenée à passer beaucoup de temps l’une avec l’autre dans l’avenir. Raison de plus pour bien s’entendre, cela serait plus propice pour passer une bonne année. La jeune femme était encore facilement intimidable, ici, bien qu’utiliser son don en public ne soit pas toujours vu du bon oeil, c’était chose courante pour les élèves qui se testaient en permanence entre eux. Un combat d’égo plus que de don, soyons franc. Je lui avait donc montré un bref apperçu de mon don pour la détendre un peu sans rien attendre en retour. Ma curiosité était tout de même à vif, je lançais parfois des paris sur les nouveaux arrivants et leurs dons mais, cette fois-ci j’appréciais la jolie brune et m’allait s’abstenir de le faire. D’ailleurs, nous étions très différentes, beaucoup plus posée, elle savait être de bons conseils et pourrait sans doute m’éviter des problèmes par la suite. Si je voulais progresser dans le bon sens, j’avais tout intérêt à fréquenter les bonnes personnes.

    Nous avions rendez-vous au lac, un
    endroit splendide que je voulais faire découvrir à Sophia. Je m’empressais d’enfiler un jean et une paire de converse pour filer la rejoindre. Le lac n’était pas très loin, je rattrapais donc mon retad en activant le pas jusqu’à la bas. J’étais contente de revoir Sophia, nous avions le soleil avec nous, de quoi lancer de grandes discussions et en découvrir davantage sur la jeune femme. Son passé ne semblait pas réjouissant, elle esquivait régulièrement les questions en détournant habilement la conversation. Je n’étais pas du genre à insister, mon passé à moi n’était pas douloureux, je ne pouvais pas comprendre ce qu’elle ressentait et n’allait donc pas la forcer. Elle était déjà arrivée, installée sous les rayons de soleil. Je m’approchais vers elle avec un sourire avenant avec l’espoir qu’elle ne remarque pas ma ponctualité… approximative.

    - Salut Sophia, tu vas bien !? Tu es arrivée il y a longtemps ?

    Non pas que je culpabilisais de mon petit retard mais, un peu quand même dans le fond. Sans téléphone sur moi, je n’avais même pas daigné la prévenir. Pour autant, la jeune femme ne me paraissait pas être si pointilleuse, elle était tolérante sur mon comportement, bien qu’elle ne cautionne pas tout.

    - Alors, comment te sens-tu après tes premiers jours ?


    J’étais arrivée il y a un peu plus de six mois déjà, en plein milieu d’année grâce au Cerebro et je fus très déboussolée lors de mon arrivée. Tout est différent ici, après une longue période de guerre où les mutants n’étaient pas vu d’un bon oeil, il était parfois difficile de s’intégrer dans ce nouvel environnement et, je comptais l’y aider.
    Je pris donc place au soleil avec elle, assise dans l’herbe encore moelleuse de cet fin d’été.

    lumos maxima
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    Mer 7 Fév - 7:58
    Cela faisait tellement longtemps que la brune n’avait pas profité du paysage, du monde extérieur. Sa peau quasiment blanche était la preuve qu’elle n’avait pas vraiment profité du beau temps que l’été pouvait lui apporter. Les rares couleurs qui commençaient à pointer le bout de leur nez sur son visage et ses bras étaient nées dans les jours précédents c’est-à-dire depuis son arrivée à l’Ordre. Le fait d’être arrivée ici était une pure coïncidence pour la jeune fille. Himiko était venue la chercher alors qu’elle ne connaissait même pas l’existence de ce groupe qui avait été formé par les illustres Aquaman, Superman et Wonder Woman.

    Il faut dire que vu le comportement de son beau-père depuis qu’il avait su pour ses pouvoirs, cette dernière avait tout fait pour éviter les contacts avec lui. Sophia n’avait plus eu le droit au téléphone, à la télévision et encore moins à un ordinateur. Alors être au courant de l’évolution de la guerre qui opposait les mutants et les anti-mutants avait été compliqué. Mais l’information lui parvint plus rapidement qu’elle ne l’aurait espéré. Après des semaines de menace où son beau-père clamait haut et fort qu’il finirait par la tuer dans son sommeil, ce dernier décida de la mettre dehors. Sa mère ne leva même pas le petit doigt pour elle.

    Depuis son départ de la maison familial, Sophia avait donc changé de nom de peur que son beau-père change d’avis et décide de la retrouver pour mettre ses menaces à exécution. Elle dormait toujours aussi peu la nuit. La brune savait que son beau-père ne ferait pas le poids dans un combat face à elle sauf si elle n’était pas en état de se défendre. C’est pourquoi son temps de sommeil était assez restreint. Il était tellement plus simple de s’en prendre à quelqu’un d’inconscient.

    Plongée dans son livre, Sophia n’entendit pas la jeune fille qui l’approchait. Lorsqu’elle comprit qu’Alyssa était arrivée, elle baissa son livre pour observer la blonde. Cette dernière arborait un sourire éclatant. Son interlocutrice respirait la joie de vivre. La brune n’était pas habituée à être en présence de personne comme elle et ça elle se rendait compte que cela lui faisait du bien. Mais Sophia restait persuadée qu’elle devait continuer de dissimuler son identité. Même si cet endroit était inconnu de tous, la jeune fille craignait toujours le retour de bâton de son beau-père. Ce dernier n’était pas très stable psychologiquement parlant. La crainte que son frère lui avait insufflée avait évité à la brune d’avoir à user de ses pouvoirs pour se défendre. Mais cela ne l’empêcherait peut être pas de changer d’avis à son sujet.

    Salut Alyssa ! Oui ça va bien et toi ?

    Sophia attrapa son téléphone portable tout en se redressant et regarda l’heure. Cela faisait déjà une bonne heure qu’elle lisait ici. Elle reposa ce dernier et reporta son attention sur la blonde.

    Environ une heure. J’avais envie de me poser pour lire je me suis dit que je serais mieux ici qu’enfermée dans ma chambre et comme nous avions rendez-vous ici, j’étais sûre de ne pas être en retard au moins.

    Elle fit la dernière remarque en rigolant. Elle se moquait bien que la jeune fille ne soit pas tout à fait à l’heure. Ce n’est pas comme si elle était arrivée avec une heure de retard. Heureusement d’ailleurs, Sophia se serait rongée les ongles jusqu’au sang si ça avait été le cas. Entre imaginer que le pire est survenu et qu’elle pourrait être en danger et le fait qu’elle aurait déjà réussi à la faire fuir n’étant plus vraiment habituée aux relations humaines normales, la brune aurait eu de quoi se prendre la tête un certain temps.

    Et bien écoute ça va. Heureusement que je t’ai rencontré car je n’ai pas vraiment croisé beaucoup de monde pour le moment. Et toi, qu’as-tu fait de beau depuis hier ? Et comment t’es-tu retrouvée ici ?

    Le regard de la brune suivait les reflets qui apparaissaient et disparaissaient au gré du vent à la surface du lac. La nature était une chose tellement magnifique.  La paix et la sérénité envahissaient ce petit coin à l’abri des regards et permettaient à Sophia de se sentir bien, ce qui était une chose plutôt rare.
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 40
    Mer 7 Fév - 19:25


    Sophia ~ Alyssa




    Sophia ne semblait pas contrariée par mon petit retard, elle ne manqua tout de même pas de me lancer un pique sous-entendu dans ses paroles ce qui me fit sourire en coin et baisser le regard. Assise confortablement, je savourais l’instant présent. Les rayons de soleil me réchauffaient la peau. Je n’étais pas le genre à m’exposé des heures au soleil sur une chaise longue, à mourir d’ennui et transpirer comme une grande sportive que je n’étais pas. En été, j’étais plutôt le genre à me calfeutrer vers la climatisation et n’était donc absolument pas bronzée. Par chance, Sophia ne l’était pas non plus, de quoi laisser ma pseudo jalousie de côté.
    La réponse de la jeune femme me fit faire un bon dans le passé, j’étais dans le même état quelle à mon arrivée : perdue. Le passé, les souvenirs… j’avais rapidement compris en arrivant ici que les élèves à mes côtés avaient, pour la plupart, eu des enfances difficiles. Je n’aimais pas vraiment m’y aventurer par peur de m’attirer des ennuis. Parfois, en savoir le moins possible était une chose positive, je l’avais appris à mes dépends lorsque j’avais été mêlée à des histoires douteuses dans mon ancienne vie juste à cause de ma curiosité. Assise avec les genoux recroquevillés sur ma poitrine, j’enlaçais mes deux jambes avec mes bras et détournais le regard en direction de la jeune femme. A titre personnel, je n’avais pas grand-chose à cacher sur ma vie.

    - Je ne suis pas sortie hier soir, il faut que je reprenne le rythme petit à petit. J’ai décidé d’être sérieuse cette année !

    Dis-je en lançant un clin d’œil amusé à Sophia. Ce n’était pas crédible, même pour moi-même
    .
    - Plus sérieusement, je suis restée dans ma chambre à regarder des films jusqu’à tôt ce matin… Je suis ici depuis un peu plus de six mois, j’ai été trouvé par le Cerebro. Un homme est venu me chercher et m’a certainement sauvé. A ce moment là j’avais beaucoup de mal à discipliner mon don… je finissais souvent dans de sales états. Je m’auto-détruisais petit à petit. Et finalement, j’ai décidé de partir pour diverses motivations. Cela dit, je regrette souvent ma vie d’avant. J'avais une bande d'amis formidables, j'étais un petit peu la fille "cool" et nous étions toujours en vadrouilles, nous étions des grands enfants... à s'inventer des défis en permanence. Ici, je repars à 0 et je connais peu de monde. Et... j'ai toujours cette impression malsaine que je ne dois faire confiance à personne. Les gens sont dangereux ici... je n'ai pas eu d'échos de véritables altercations entre des élèves mais, le jour ou ça arrivera... je préférerais ne pas y être mêlée. Donc je reste sur mes gardes.  

    La motivation principale de mon départ était réellement celle que je venais d’évoquer. A cette époque je m’infligeais une rigueur qui m’est très étrangère dans le reste de ma vie, je m’entrainais tous les soirs sans exception et parfois, les arcs électriques devenaient trop intenses et me laissaient à terre, brûlée et inconsciente. En plus d’être un danger pour les autres, je le devenais pour moi-même.
    La seconde motivation, plus officieuse : j’avais secrètement espoir de savoir qui étaient mes parents. Depuis toujours je clamais haut et fort que cela m’était égal, que ma véritable famille était mon oncle et ma tante mais, l’apparition de mon don changeait la donne. Mes parents biologiques devaient être de puissants mutants. Je n’avais aucune piste sur leurs identités mais, dans une école remplie de mutants, les bruits de couloirs sont une source d’informations redoutable qui me serait d’une précieuse aide.

    - A mon tour, dis-m ’en plus sur toi. Je ne sais pas grand-chose…. Où vivais-tu ? Comment était ton enfance ? Et ton don ? Tu ne souhaites toujours pas en parler ?


    Quitte à mettre les pieds dans le plat je préférais y mettre les deux d’un seul coup. Je savais que Sophia n’apprécierait pas mes questions mais, en venant ici, elle devait se douter que cela arriverait sur le tapis un moment ou un autre. La jolie brune était si mystérieuse… elle ne laissait rien transpercer. Un genre de carapace qu’elle arrivait à masquer subtilement avec sa gentillesse. La curiosité est à mon sens l’un des plus gros vices des hommes. Ce besoin de toujours vouloir fourrer son nez là où ça ne nous regarde pas, je n’échappais pas à la règle. Avec quelques secondes de réflexion, je refrénais mon élan de confiance.

    - Tu n’es pas obligé de répondre Sophia. Aime tu sortir ? Faire la fête ? Avais-tu un homme dans ta vie avant de venir ?

    Mon rattrapage était un peu laborieux et ressemblait tout autant à un interrogatoire de police à la façon NCIS. Ce n’était pas le but recherché, juste une façon de détourner la conversation sur des sujets plus léger si elle le souhaitait.


    lumos maxima
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    Jeu 8 Fév - 8:26
    Le soleil était apaisant, la présence d'Alyssa aussi d'ailleurs. La jeune fille était plus âgée qu'elle et pour autant elle avait ce soupçon d'insouciance et d'innocence qui faisait rêver. Sophia était à deux doigts de penser qu'elle impressionnait sa camarade Aquaman lorsqu'elle la vit baisser les yeux. A vrai dire, son regard ne la dérangeait absolument pas, elle avait juste chercher à charrier sa nouvelle amie. La brune se positionna dans la même position que la blonde et laissa son regard arpentait le paysage à commencer par la surface du lac scintillante. Elle écouta Alyssa qui racontait vouloir reprendre le rythme de l'école. Elle avait cependant regardé des films toute la nuit. Un petit sourire se dessina sur les lèvres de Sophia. A bien des manières, la blonde donnait l'impression d'être une enfant.  La jeune fille enviait cette façon d'être en quelque sorte. Le départ de son frère avait empêché définitivement Sophia d'être insouciante un jour.

    La brune aurait dû réfléchir avant de poser une telle question à Alyssa. Elle s'immisçait dans la vie privée de son interlocutrice, c'était de la curiosité mal placée en soit. D'un autre côté,  n'ayant encore rencontré personne d'autre, la jeune fille ne savait pas quel genre d'individus elle allait rencontrer. Son enfance n'avait pas été facile mais elle n'était pas non plus la plus malheureuse du monde. Elle était juste seule, elle était destinée à rester toute sa vie seule. Certes elle pouvait construire sa propre famille. Mais comment trouver une personne qui n'aurait pas peur d'elle et de ses pouvoirs ? Ce n'était pas si simple et Sophia n'avait pas franchement la tête à ce genre de problèmes actuellement.

    En soit, Alyssa s'était retrouvée ici pour des raisons similaires aux siennes et dans des circonstances semblables également. Même si la brune avait la chance de maîtriser son pouvoir assez pour n'avoir jamais blessé personne, même pas elle - même au cours d'un entraînement. D'un autre côté, perdre le contrôle sur son pouvoir lui faisait tout de même peur. Elle avait tout fait jusqu'à présent pour garder le contrôle de ses émotions qui étaient le moteur de ses pouvoirs. C'est pour cela qu'elle avait minimisé les contacts avec les autres et qu'elle n'avait pas cherché à se faire des amis dans la ville où elle était avant que Himiko Rand vienne la chercher.

    Ce qui devait arriver arriva. La blonde lui retourna ses propres questions ce qui étaient tout à fait normal. Elle n'était pas franchement à l'aise avec le sujet mais il était normal que cela soit donnant donnant.  Aussi Sophia prit le temps de réfléchir, alors qu'Alyssa essayait de rattraper sa question en détournant la conversation. Elle voulait donner au moins un début de réponse à la jeune fille qui avait été si gentille avec elle depuis son arrivée. Que pouvait elle lui dire qui serait la vérité mais sans susciter de questions supplémentaires ? La brune avait une idée de comment elle allait amener la chose simplement en espérant que la blonde s'en contenterait.

    Mon beau père n'aime pas les mutants. Je suis donc partie de chez moi à 18 ans et j'ai trouvé un boulot afin de me débrouiller seule dans un restaurant où le patron a été super sympa. C'est là bas que Himiko Rand est venu me chercher il y a une semaine. A mon arrivée j'ai trouvé un emploi à Olympia dans un restaurant. Je n'ai pas vraiment d'amis alors les sorties se sont limités aux cours de Self Défense que je suivais. J'ai donc encore moins de chances d'avoir un homme dans ma vie. Mais si tu me poses la question c'est peut être que toi tu as quelqu'un dans ta vie ou au moins en vu? Serait-il dans notre team ?

    Lorsqu'elle énonça la dernière phrase, Sophia avait reporté son attention sur son interlocutrice un petit sourire au coin des lèvres. Alyssa avait un charme réel, la brune était prête à parier qu'elle avait déjà attiré des hommes à maintes reprises.

    Et toi que fais tu de ton temps libre à part regarder des films ? Tu as une passion ? Tu es contente d'être ici ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 40
    Mar 13 Fév - 21:46


    Sophia ~ Alyssa




    Contrairement à ce que je pensais, Sophia se livra un peu plus sur son passé. La jeune femme restait succinte sur les détails et n’en donnait pas trop mais, elle semblait petit à petit un peu plus à l’aise. Pour ma part, il était difficile de comprendre ce qu’elle avait vécu, avoir un beau père anti-mutant ne devait pas être chose simple. Ces quelques paroles me rappelaient à quel point j’avais eu de la chance dans ma vie… Elle vivait seule, s’était une très belle femme et elle n’aurait pas de mal à trouver chaussures à son pied dans le coin, encore fallait-il éviter les pilliers de bar du samedi soir.

    Hum, non je suis seule. Je n’ai jamais voulu me lancer dans une histoire, j’ai toujours tenu mon don secret pour ne pas attirer d’ennuis à ma famille. Cela dit, je ne fréquente pas que des hommes… j’ai l’embarras du choix. Rassure toi, je sais me tenir. Dis-je amusée.

    Petit à petit, ma  bi-sexualité n’était plus un tabou. J’arrivais enfin à l’assumer, ce qui n’était pas le cas avant. Ma famille étant très croyante, je n’aurais jamais pu me permettre de faire mon come back à la maison, bras dessus, bras dessous avec une fille, sans faire frôler la crise cardiaque à ma tante. Par  respect, j’étais toujours restée vague à ce sujet. Ici, je pouvais être qui je voulais, aucun compte à rendre à personne. Que l’on m'apprécie ou non ça m’était égal.

    Ma plus grande passion c’est le ski, le snow… la neige ! Du coup ici, je passe le temps devant des films ou à me promener. Peut-être que je devrais penser à me trouver un petit boulot…

    Je n’étais moi-même pas très convaincue par cette initiative. J’avais déjà travaillé dans des fast-food, garder des enfants mais, ça n’était plus trop dans mes pensées depuis mon arrivée.

    Je suis assez contente oui… mais… un peu seule aussi ! Il faut réussir à faire sa place. Et toi, qu’espère tu en venant ici ?  

    A écouter tout le monde, personne ne cherchait rien dans cet endroit mais, à mon sens, il ne s’agissait que de mensonges. Chaque élève ici présent avait une raison d’être ici, même si le Cerebro avait grandement participé à mon arrivée… je n’avais pas accepté sans raison. J’avais besoin d’aide pour maitriser mon don et j’avais l’envie secrète de découvrir mes origines. Je regardais la brune en face de moi avec un visage serein, j’étais apaisée par la douce chaleur qui effleurait ma peau. Pour en profiter au maximum, je m’étalais au sol, allongée sur le ventre à contempler le décor.

    Nous avons de la chance, le paysage est magnifique. Tu as déjà voyagé ?


    Je regardais Sohia avec bienveillance, la jeune femme était gentille, elle le portait sur elle. De nature méfiante, cette fois, j’étais plutôt à l’aise avec elle et même en si peu de temps je l’appréciais beaucoup plus que de vieilles connaissances. Elle ne portait pas de jugement sur mes agissements et c’était assez agréable de ne pas se faire lyncher...
    lumos maxima
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    Mer 14 Fév - 13:31
    Sophia se sentait à l’aise en présence d’Alyssa. Elle espérait juste ne pas avoir tort dans son jugement. Elle s’était bien gardée de lui révéler son véritable nom de famille, la brune se voyait bien se faire appeler Riviera toute sa vie à vrai dire. Rien que dit penser, elle revoyait son beau-père la menaçait pensant qu’un jour elle finirait comme son frère, son frère qui de toute évidence était mort ou l’avait abandonné dans cette merde sans nom. Combien de fois, leur beau-père avait commencé à lever la main sur elle la mettant en garde contre le fait qu’elle pourrait bien ne pas se réveiller le lendemain matin ? La jeune fille était incapable de les compter tellement ces fois-là avaient été nombreuses.

    Dans un sens, lorsque sa mère avait négocié qu’elle reste dans leur foyer familial tant que la guerre n’était pas terminée, elle avait eu de ressenti pratiquement aux opposés. Pour une fois, elle avait eu le sentiment qu’on tenait à elle. Evidemment, cela n’avait pas duré. Sophia avait bien compris que sa mère avait fait cela de façon tout à fait intéressée. Elle ne cherchait ni plus ni moins qu’à se donner bonne conscience. D’un autre côté, continuer de supporter son beau-père et ses menaces qui se faisaient de façon bien plus insistantes et cruelles était compliqué mais quelles autres solutions s’offraient à elle ? Elle n’avait personne vers qui se tourner, elle était jeune sans diplôme, sans expérience et sans un sou.

    Aussi la brune prit son mal en patience voyant le seul bon côté de sa situation : elle avait un peu de temps pour essayer de récupérer un peu d’argent et pour se renseigner sur le chemin qu’elle suivrait lorsqu’elle partirait d’ici. Cela n’avait pas été une mainte affaire. Une fois mise à la porte, elle avait passé près de 72h sans réellement dormir. La jeune fille était habituée aux nuits courtes mais elle dormait tout de même 3-4h par nuit. C’est exténuée qu’elle avait atteint son but : Seattle. Elle avait eu une grande chance en rentrant dans ce fameux restaurant où elle allait trouver un travail et un toit.

    Sophia sortit de ses pensées écoutant sa nouvelle amie. Elle fut surprise d’apprendre que cette dernière n’avait pas les mêmes orientations qu’elle mais surtout qu’elle n’avait pas de moitié belle comme elle était. Les raisons qu’Alyssa lui avançaient correspondaient totalement au point de vue de la jeune fille. La blonde poursuivit parlant de ses passions qui tournaient toutes autour de la neige. Il est vrai que la neige était une chose belle et douce à regarder. Sa nouvelle amie poursuivit sur son intégration au sein de l’institut. Elle ne surprit pas vraiment la brune en lui expliquant qu’il fallait se faire sa place, l’intégration n’était pas impossible mais il fallait laisser le temps aux choses comme dans beaucoup de domaines.


    Je ne sais pas vraiment … Sûrement une meilleure maîtrise de mes pouvoirs et la possibilité d’exercer ce don sans avoir à se cacher peut-être. Je n’ai pas franchement pris le temps de réfléchir lorsqu’on est venu me chercher.

    Un peu perdue de se retrouver face au fait qu’elle ne savait pas pourquoi elle avait voulu venir ici, Sophia changea de position s’allongeant de nouveau dans l’herbe fraîche. Le soleil maintenait cette douce chaleur sur sa peau. Elle ferma les yeux pour ne pas être éblouie par le soleil tout en continuant d’écouter son interlocutrice. Il est vrai qu’elle aurait aimé voyager. Pouvait-on considérer le départ de chez elle jusqu’à Seattle comme un voyage ? La jeune fille n’en était pas persuadée, pour elle un voyage cela permettait de profiter des paysages et de découvrir la culture, les us et coutumes ou encore la façon d’être des habitants.

    Non je n’ai jamais eu cette chance. Et toi ? T’as pu découvrir un autre pays ?

    Sophia était contente d’avoir répondu à la blonde. Cette dernière s’était contentée des éléments qu’elle lui avait fourni sans en demander plus ni en la jugeant. Même si sa vie jusqu’à aujourd’hui n’avait pas été des plus joyeuses, la brune restait persuadée que d’autres personnes étaient bien plus malheureuses qu’elle et qu’elle devait se raccrocher à cela pour continuer d’avancer seule, comme à son habitude.
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 40
    Dim 18 Fév - 14:53


    Sophia ~ Alyssa




    Les discussions entre Sophia et moi-même s’enchainaient, nous abordions tout un tas de sujets différents pour se connaitre davantage. Pour le moment, je campais sur ma première impression. Sophia était une gentille en qui je pouvais avoir confiance en cas de besoin, je pouvais bien sûr me tromper mais, elle serait dans ce là, la meilleure comédienne que j’aurais croisé. D’elle même elle venait à parler de son don, enfin, j’avais orienté la discussion pour qu’elle me parle plus d’elle… et elle se prêtait au jeu. Dans tous ses récits elle n’avait toujours pas évoquée la nature de ce don et cela était anxiogène chez moi. Certains mutants étaient redoutables et, je me sentais vulnérable de ne pas avoir plus de détails. Je me résignais à ne pas savoir de suite, elle m’en parlerait quand elle le souhaiterais. Quand elle sera prête, tout simplement. Notre conversation avait dévié sur un sujet qui était important dans ma vie : les voyages. Malheureusement, j’avais passé toute mon enfance et même toute ma vie dans un village perdu au milieu des montagnes enneigées. Je ne connaissais rien du monde et je rêvais de le découvrir davantage.

    Je me suis cachée toute ma vie… jusqu’ici je n’avais encore jamais vu plus loin que mon petit village perdu. Ce fut assez déroutant et maintenant, je rêve de découvrir le monde. Il faudrait que je travaille un peu pour mettre de l’argent de côté pour partir l’été prochain. Nous pourrions partir ensemble !? Un sac à dos et roule ma poule… Je m’enflamme peut-être un peu..

    dis-je en rigolant. Pour ma part c’était vrai, un réel projet qui allait rythmé cette année et me motiver à sortir de ma zone de confort et de mon “jemenfoutiste” légendaire. La proposition de partir à deux m’était venue sur le tas mais, elle soulevait en moi une interrogation. Sophia m’avait confié juste avant que son beau père avait fait de son enfance un cauchemar, le genre d’homme à ne pas croiser…

    Sais-tu s'il te cherche encore ? Ton beau père ?

    Je ne connaissais pas le spécimen mais, à écouter la jeune femme et rien qu’en voyant son attitude lorsqu’elle parlait de son passé, je me doutais que l’homme en question n’était un homme saint d’esprit. Et des anti-mutants avec l’esprit tordu… c’était en général tenace et prêt à tout. Mon attitude restait douce, le but n’était pas d’inquiéter la jolie brune. Je lui adressais un sourire en coin pour lui prouver qu’il ne s’agissait pas d’une curiosité mal placée mais, juste d’une nouvelle amie inquiète pour elle.
    lumos maxima
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    Dim 18 Fév - 17:52
    Voyager était une chose qui la faisait rêver : rencontre des cultures, des lieux des personnes différentes afin d’apprendre, de comprendre et de s’épanouir. La brune ne saurait pas par quel lieu elle souhaiterait commencer. Elle ne savait pas non plus si elle aurait le courage et l’occasion de le faire. Il faut dire que pour voyager, il fallait des moyens, un minimum en tout cas. Et puis, elle devrait bien choisir les endroits de ses visites. Sophia craignait de tomber dans des embrouilles avec des anti-mutants persistants ou pire, avec des anti-mutants engagés par son beau-père.

    Alyssa semblait être le genre de fille avec un bon fond mais ne sachant pas discerner les limites que l’on pouvait ignorer de celles qu’il fallait respecter. Mais la brune ne pensait pas que son attitude était à prendre du mauvais côté de la chose. Elle voyait plus sa nouvelle amie comme une enfant qui avait encore besoin qu’on lui dise non au bon moment. Il fallait juste qu’elle croise les bonnes personnes, des personnes bienveillantes. D’un autre côté, même si elle imaginait bien la blonde faire des bêtises qui puissent être répréhensible par la loi, elle ne la pensait pas capable pour autant de faire du mal aux autres.

    Lorsqu’elle lui répondit, Sophia sentit une pointe d’amertume dans la voix de la jeune fille. De toute évidence, Alyssa avait vécu la guerre des mutants contre les anti-mutants un peu comme elle. Il avait été vital de rester caché et de ne révéler sous aucun prétexte sa vraie nature sous peine d’être traqué sans relâche. La blonde lui proposa qu’elles partent toutes les deux l’été prochain juste avec un sac à dos. La jeune fille rigola doucement. L’idée était clairement alléchante. Elles auraient le temps de prévoir leur périple et d’apprendre à se connaître un peu mieux avant le départ.

    Et pourquoi pas après tout ? Nous avons le temps de réfléchir à cela !

    La question suivante surprit Sophia. La surprendre ? Non ça la brusqua même. Elle ne pensait pas que le sujet reviendrait aussi vite, tel un boomerang. Elle en avait déjà dit plus qu’à n’importe qui et elle ne souhaitait pas aller plus loin. Le souvenir de son grand frère lui traversa l’esprit. Et s’il était encore quelque part sur cette Terre, serait-il content de la revoir ? Aurait-il pensé rien qu’un peu à elle depuis leur séparation ? La brune ne savait pas comment elle réagirait si un jour elle se retrouvait face à lui tout en sachant qu’il est bel et bien en vie.

    Je n’en sais trop rien. Et toi d’ailleurs, pourquoi es-tu toujours ici si tu regrettes ton ancienne vie ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 40
    Ven 23 Fév - 20:19


    Sophia ~ Alyssa




    La jolie brune ne souhaitait pas s'étaler sur ma dernière question, celle-ci avait peut-être été un peu maladroite. J'aurais peut-être du tourner sept fois ma langue dans ma bouche au lieu de me précipiter tête baissée dans ce genre de discussion. En réalité je n'avais pas de filtres, tel une petite fille de six ans capable de dire au monsieur en face d'elle qu'il est moche sans même hausser les sourcils. Heureusement pour moi, Sophia n'avait l'air rancunière et ne me fit pas de reproches là dessus. Sa question eu un effet assez similaire sur moi, un uppercut en plein visage. Pourquoi est-ce que je restais ici ? Je n'en avais pas vraiment idée. Je ne savais même pas ce que j'étais venue cherchée mais, une fois installée, autant aller jusqu'au bout.

    «  Je pourrais partir, je n'ai pas d'attache ici mais... j'ai besoin de réponse et je suis certaine de les trouver ici. Je ne sais pas quand ni comment... Je sais, c'est un peu stupide »

    Dit comme cela, c'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. La mission quasi-impossible. Plusieurs soirs j'avais songé à revenir en arrière, à redevenir la Alyssa populaire et appréciée de son groupe. Le pitre de service, toujours au centre de l'attention mais, je n'avais aucune certitude de ce que je retrouverais en rentrant chez moi. Mes amis avaient peut-être bougés, ce n'était pas chose rare dans la période de notre vie où nos fesses se devaient d'être sur les bancs des salles de classes. Les orientations scolaires de chacun nous aurait séparé un jour ou l'autre. Aussi, si je souhaitais en savoir plus sur mes origines je n'avais pas intérêt à quitter  Olympia.

    «  Je ne connais pas mes origines, j'ai été élevée par mon oncle et ma tante sans même avoir la certitude qu'ils aient bien ce statut... biologiquement parlant je veux dire... Je ne suis pas certaine d'être prête à savoir d'où je viens mais, l'ignorance est encore plus difficile que la vérité je pense. C'est difficile de faire le deuil de sa famille biologique sans même avoir un prénom, un souvenir.. »

    Ma voix était un brun nostalgique, je fermais les yeux et respirait profondément pour m’imprégner de l'air pur qui nous entourait. La vie à Olympia était agréable, je ne pouvais pas m'en plaindre. J'avais hâte de reprendre les cours de défense et les mathématiques. Je n'avais jamais été bonne élève, en revanche, j'étais excellente en math. Aucune réflexion, il suffisait d'appliquer une bête formule apprise par cœur... Mes pensées avaient totalement déviées, je fus moi-même surprise de ces flash-back très...scolaire. Ça ne me ressemblait pas, mon ennui le soir devenait un fardeau pour en arriver là. Je repris mes esprits pour ne pas donner à Sophia l'impression de n'être qu'à moitié présente.


    « Dis, que voudrais- tu faire plus tard ? Ton emplois de serveuse est provisoire ? Il me reste à peine une année devant moi et c'est le flou le plus total. Je ne sais pas faire grand chose de mes deux mains si ce n'est faire cramer les gens » dis-je amusée

    La  blague était  de mauvais goût, un poil cynique mais, elle m'arracha un rire étouffé. Je regardais Sophia avec des grands yeux écarquillés tout en tortillant mes doigts dans mes longs cheveux gris. Je ne pus m'empêcher de sourire à la jeune femme, elle était un peu plus jeune mais, j'avais comme l'impression de me confier à une grande sœur. La grande sœur que je n'ai jamais eu en étant fille unique et, bien que nous ne nous connaissions que depuis peu, tout semblait évident et sans gène. Alyssa la merdeuse qui trouvait enfin quelqu'un de raisonnée dans sa vie pour la remettre dans le bon chemin, sans brusquerie ni jugement.
    lumos maxima
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    Dim 25 Fév - 16:00
    Sophia vit apparaître un malaise chez la blondinette. Le même qu’elle était amenée à ressentir assez régulièrement, dès lors qu’elle pensait à sa famille et à son passé à vrai dire. Elle se mordilla la lèvre. Elle n’aurait pas dû appliquer ce principe bien connu : la meilleure des défenses reste l’attaque. La brune regrettait d’avoir agi ainsi tout simplement parce qu’elle commençait à comprendre comment fonctionnait Alyssa, enfin un petit peu. Son amie était réellement comme une enfant : perdue, hésitante et qui faisait des gaffes par inadvertance. C’était le mot : une gaffe. La brune voyait que son interlocutrice regrettait autant sa propre question que celle que la jeune fille lui avait retournée. Les propos de la blondinette lui confirmèrent qu’elle n’était pas à l’aise, ni sûre d’elle.

    Non ce n’est pas évident de ne pas avoir de réponse à nos questions. Si t’as besoin d’aide pour faire des recherches compte sur moi.

    Sophia ne savait pas en quoi les recherches de la blonde consistaient mais si elle y accrochait une telle importance, il devait y avoir une sacrée raison derrière tout cela. La brune fut surprise d’en apprendre plus. Vu la réaction de son amie, elle avait pensé qu’Alyssa voulait garder ses pensées pour elle ce qu’elle ne pouvait que comprendre. Mais non, son interlocutrice lui en apprit plus et Sophia eut un pincement au cœur. Son problème était d’origine familiale tout comme elle. Ses mots lui donnèrent la chair de poule. Toute cette réflexion, elle la comprenait que trop bien. Rares étaient les journées où Sophia ne pensait pas à son grand frère Francisco et aux deux possibilités qu’elle arrivait imaginer : elle pensait qu’il était soit mort durant la guerre contre les mutants soit en vie mais avec aucunement l’envie de la revoir. Depuis le temps, la brune n’arrivait plus à croire que son frère aimerait la revoir. Il l’avait laissé seule avec son cruel beau-père. La jeune fille était bien consciente qu’il n’avait pas eu le choix au départ, il n’avait que 6 ans lorsqu’il était parti avec leur oncle. Mais quel était son excuse au cours des dernières années pour ne pas avoir repris contact ? Sophia avait fini sur la conclusion inévitable qu’il devait probablement se moquer de sa petite sœur et de son devenir.

    Tu n’imagines pas à quel point je peux être d’accord avec toi. La vérité peut être cruelle mais au moins, nous sommes fixés. L’ignorance laisse place à l’imagination du meilleur comme du pire …

    Sa voix avait été un murmure à l’identique de celle de son interlocutrice. Heureusement que l’air était agréable et le soleil rassurant avec sa chaleur. On aurait pu se retrouver dans une de ces situations où la seule chose qui reste à faire est de sortir les mouchoirs. Puis Alyssa lui adressa une autre question, d’un tout autre registre. L’une comme l’autre avait eu leur compte concernant les sujets sensibles de toute évidence. Effectivement, Sophia ne songeait pas rester serveuse toute sa vie. Mais pour autant, que pouvait-elle faire d’autre ? Elle n’en avait pas la moindre idée. A vrai dire, elle n’avait jamais songé à cette question, elle n’en avait pas eu le temps. La brune avait avisé comme elle pouvait pour s’en sortir seule. Il est vrai qu’être serveuse n’était pas déplaisant au vu du nombre d’heures qu’elle faisait. Mais la jeune fille ne se voyait pas vraiment choisir une voie dans l’immédiat.

    Je suis comme toi, je n’en ai absolument aucune idée. Mais il est vrai que je ne pense pas être serveuse toute ma vie.

    Puis Sophia tiqua à la réflexion de la blondinette. C’est elle qui faisait cramer les gens, Alyssa les électrocutait. Ce n’était pas tout à fait la même chose même si le résultat pouvait être très proche. Elle eut un sourire à sa réflexion. La brune savait que son interlocutrice mourrait d’envie de connaitre son pouvoir. Il était difficile de passer à côté de sa curiosité lorsque la jeune femme lui posait la question à chaque fois qu’elles se voyaient. Elle rigola avec Alyssa avant de la regarder dans les yeux et de lui faire un clin d’oeil.

    Tu as songé à rejoindre l’Ordre ? Par contre, ne leur dit pas que tu sais cramer les gens, il faut des flammes pour ça.
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 40
    Dim 11 Mar - 12:21


    Sophia ~ Alyssa




    Si il y avait bien une chose qui était appréciable chez Sophia, c'était sa sincérité. La jeune femme, en plus d'être deux fois plus mature et responsable que moi, avait des paroles justes et réconfortantes. Alors qu'elle me proposait de l'aide dans mes recherches, je ne pouvais pas douter une seconde d'elle. Sa proposition était sincère, ce n'était pas de simples paroles en l'air et cela me fit beaucoup de bien intérieurement. Non pas que j'avais pour projet de la mêler à quoi que ce soit, j'avais suffisamment à faire seule avec cette fameuse Rebecca mais, se savoir soutenue et avoir une oreille attentive en cas de besoin était déjà une aide précieuse dans la vie.

    «  Je te remercie. Tu sais, tu peux compter sur moi aussi. Je n'ai pas l'air d'être la fille la plus fiable mais, c'est faux. Les apparences sont trompeuses. Si tu as besoin, tu sais où me joindre. »

    J'ajoutais à mes paroles un sourire sincère, je venais de comprendre que Sophia était elle aussi rongée par son passé familiale. Encore plus que moi sans doute. Je ne relevais pas pour ne pas la blesser, nous n'étions pas ici pour se faire du mal l'une à l'autre à ressasser les mauvais moments. Au contraire, nous avions l'opportunité de s'épauler pour passer au dessus de ça. Au moins pour quelques heures. Impossible de la faire craquer ! Elle n'était toujours pas décidée à me faire une démonstration VIP de son don, ma curiosité semblait même l'amuser. Toutefois, sa réplique sur le fait de cramer les gens me laissait entrevoir une possibilité. Jouer avec le feu ? Avions-nous un don assez similaire ? Impossible d'en être sûre à 100% mais, je le découvrirais bien un jour. Nous étions dans la même team, par la force des choses, nous allions certainement nous retrouver l'une face à l'autre dans un futur entraînement. Ça promettait d'être...explosif.

    «  Dis, tu es au boulot ce soir ? Que dirais-tu de sortir un peu ? Boire un verre, danser, rencontrer du monde ? »

    Décidément, j'étais réveillée depuis 2h30 à peine que je songeais déjà à mon programme du soir. J'étais plus une femme de la nuit. Je m'octroyais encore le droit de sortir jusqu'à la fin de mes études, une fois dans la vie actives les choses seraient différentes... le rythme, la fatigue, cette fameuse routine : métro – boulot – dodo. Rien de bien réjouissant alors pour l'heure, je me laissais imaginer une soirée en la compagnie de Sophia à siroter des mojitos et à décompresser. En revanche, je n'étais pas certaine que cela soit du goût de la jeune femme. Elle n'avait pas le tempérament à être une grande fêtarde mais, en tant que serveuse elle devait quand même avoir un certain attrait pour les bonnes soirées, non ?


    «  Mojito, Mojito, Mojito.., » dis-je en trépignant d’impatience d'avoir une réponse. Une véritable enfant.

    Je me redressais, assise au sol avec les yeux rivés sur Sophia. Mon regard était malicieux, un brin insistant mais, elle ne serait pas étonnée de cela. A force, elle avait comprit que malgré son âge un peu plus jeune, ce n'était pas moi le cerveau des opérations. Ou seulement des opérations foireuses. Sa réponse serait donc la voix de la raison, je m'y plierais sans insister.  

    lumos maxima
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    Lun 12 Mar - 14:37
    Sophia eut un petit sourire au coin des lèvres pour la remercier. Sa nouvelle amie n’avait réellement pas confiance en elle et ça lui faisait un peu mal au cœur. Elle semblait être quelqu’un de tout à fait correcte, gentille. Ce n’était ni une écervelée, ni une allumeuse et encore moins quelqu’un qui avait l’air d’avoir envie de s’en prendre à la première personne venue. Mais voilà, elle était persuadée que l’image qu’elle reflétait ne la mettait pas en valeur. Pour autant, sans passer pour la première de la classe, Alyssa ne semblait pas être laissée pour compte. La brune restait convaincue qu’elle avait beaucoup à offrir aux autres, quoi qu’en pensait son entourage.

    La jeune fille s’aperçut que son interlocutrice esquiva ses questions : était-elle mal à l’aise avec toutes les questions afférentes à l’avenir ? La majorité des gens avait peur de ce dernier car il était souvent synonyme d’inconnu. Et malheureusement, peu de personnes aiment l’inconnu. Avancer à tâtons, faire en sorte de ne pas tomber dans le noir, le fait de pouvoir à la fois tout imaginer et n’être sûr de rien faisait flipper quasiment tout le monde. Pour autant, est-ce qu’avoir peu changeait quelque chose ? Généralement non, la peur peut paralyser la personne qui en est victime, mais outre cela, elle n’a qu’un impact négatif sur le moral de la personne en question.

    La brune se rendit compte de l’étincelle qui pétillait au fond du regard d’Alyssa. De toute évidence, elle avait piqué à vif sa curiosité. Elle avait presque envie d’en rire. Elle ne comprenait pas trop cet attrait pour son don. Il y aurait sûrement énormément de gens ici avec des dons bien plus incroyables que le sien. Sophia eut un moment d’hésitation. D’un côté, elle voulait faire plaisir à sa nouvelle amie en lui révélant son don. Mais d’un autre côté, Miss Santana nommée Riviera avait peur des personnes qui pouvaient être en train de les observer. Ses pensées s’étaient légèrement égarées alors que la jeune fille avait eu une toute autre idée.

    Alyssa s’était mise en tête de sortir ce soir. Elle était tellement plus avenante que la brune ne le serait potentiellement jamais. Mais d’un autre côté, ça n’était pas vraiment le moment de lâcher la seule personne qui était sympa avec elle depuis son arrivée. Danser ne la tentait pas vraiment. Mais travaillant ce soir pas trop tard, la blonde pourrait la retrouver à son bar pour ensuite aviser. Cette dernière commença à chantonner le mot « Mojito ». Sophia ne put retenir un petit rire. Le rhum oui, mais la menthe, c’était hors de question pour elle.

    Désolée de te décevoir mais je suis bien plus Cuba Libre que Mojito. Je travaille jusqu’à 22h30 par contre alors pourquoi pas se retrouver après pour boire un coup. Après tout, la rentrée n’a pas encore eu lieu.

    Alors que la blonde s’était redressée, elle suivit le mouvement. Le lac était magnifique et le temps passé vite. Sophia ne s’était pas rendue compte du temps écoulée depuis que la jeune fille l’avait rejoint. Les cours reprenaient dans deux jours. Ces deux derniers jours allaient être source d’angoisse pour la brune qui craignait d’entrer réellement dans ce nouveau monde qu’elle ne connaissait pas. Cela lui rappela que d’après leur emploi du temps, le troisième jour de cours allait être le premier où ils n’allaient pas mettre leur nez dans des bouquins mais bel et bien travailler la maitrise de leur pouvoir, potentiellement devant tout le monde …

    Le regard perdu à la surface du lac scintillant, la brune se demandait comment allait se passer ce type de journée de cours. Est-ce que tous les autres mutants présents à l’institut allaient être aussi sympas qu’Alyssa ? La jeune fille avait de gros doutes à ce sujet. Bien que s’inquiéter ne changerait rien, elle sentait que la pression montait petit à petit. Aussi pour poursuivre dans la décontraction, Sophia se jeta à l’eau, métaphoriquement parlant. Non, elle n’a pas piqué une tête dans lac comme ça. Elle claqua des doigts à l’aide sa main droite puis ouvrit ses doigts mettant sa main à plat. Une flamme dansait tranquillement au creux de sa paume. Un faible sourire parcourait son visage, regardant son amie, elle ajouta tout doucement.

    Es-tu satisfaite ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 40
    Sam 31 Mar - 20:24


    Sophia ~ Alyssa




    Sophia venait de faire une heureuse. Persuadée qu'elle allait refuser ma proposition d'aller boire un verre en fin de journée, je fut étonnée de son accord obtenu si facilement. Impossible de cacher mon enthousiasme, un large sourire se dessinait sur mon visage. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle venait d'accepter car en règle général je ne faisais jamais dans la demi-mesure lorsqu'il était question de soirée. Un vrai traquenard à moi toute seule qu'elle ne pouvait pas imaginer, quoi que, mon petit air satisfait devait me trahir.

    «  Va pour deux Cuba libre ! Je ne suis pas très exigeante lorsqu'il s'agit de boire ! Je te retrouverais après ton travail dans ce cas, je suis certaine que nous allons bien nous amuser. »


    Nous venions tout juste de penser à l'éventualité de sortir que mon esprit visualisait déjà ma penderie pleine de vêtements pour y trouver mentalement une tenue adéquate. Incorrigible.
    Sophia était songeuse et bien qu'elle était tout proche de moi physiquement ses pensées, elles, étaient bien lointaines. Je la laissais dans ses songes sans l’interrompre avant de la voir claquer des doigts puis me montrer sa main. A l’intérieure, une flamme d'un orange pure s'élevait depuis sa paume. Par reflex, je reculais mon buste vers l'arrière comme si cette petite flamme allait me brûler. Contrairement à moi, elle semblait bien maîtriser son don. Découvrir de nouveaux pouvoirs était une chose qui ne cessait pas de me surprendre. Sophia allait être une redoutable adversaire en cas d’entraînements !

    «  C'est totalement dingue ! Tu arrives parfaitement à t'en servir ?  »

    Peut-être aurait-elle des conseils à me prodiguer pour éviter de m'auto électrocuter car nos dons étaient un peu similaires dans leurs façon d’apparaître. Pour la première fois de ma vie, j'étais contente de reprendre les cours très bientôt pour corriger mes lacunes en compagnie de la jeune femme. La rentrée serait moins laborieuse avec une tête connue dans ma team. Je la regardais et tendais mes deux mains en face de ma poitrine, un courant électrique apparut entre celles-ci. Par sécurité, je m'arrêtais à une petite démonstration avant d'en perdre le contrôle.

    «  Finalement, nos dons ne sont pas si éloignés l'un de l'autre ! Je compte sur toi pour me coacher ! »

    Sophia était pourtant plus jeune, mais sur bien des points elle était en quelque sorte la grande sœur mature que je n'avais pas eu. Même si nous ne connaissions pas depuis longtemps, je la voyais comme un potentiel cadre dans ma vie à l'institut qui pourrait me permettre d'évoluer plus vite et avec moins de problèmes.  

    lumos maxima
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    Lun 2 Avr - 14:32
    La brune était agréablement surprise de faire autant plaisir à sa nouvelle amie avec si peu. D’un autre côté, Alyssa semblait être une véritable fêtarde ce qui n’était pas le cas de la jeune fille. Des sorties entre amis, elle n’en avait jamais fait. Sophia s’attendait donc à devoir freiner un peu la blonde dans ses idées. Sortir, boire un coup, papoter, rigoler, tout ça convenait très bien à la brune. Il était par contre exclu de draguer, danser, crier dans la rue et bien d’autres trucs trop clichés et trop voyant. Moins on la remarquait et mieux elle se portait. De toute manière, étant donné qu’elle aura travaillé avant, Sophia sera déjà un peu fatiguée donc elle ne durerait pas jusqu’au bout de la nuit. Son corps allait forcément s’écrouler avant.

    Si jamais je vois qu’il y a du monde et que je risque de déborder je t’enverrais un message. Mais bon on prendra quand même le temps d’aller boire un coup ça prendra pas longtemps.

    Alyssa respirait la vie. Elle est le genre de femme à profiter de chaque moment, à faire tout ce qui lui plait même si cela ne convient pas aux autres, elle croquait la vie à pleine dent et dans un sens, Sophia l’enviait. La brune ne savait pas profiter comme elle. Cela faisait plusieurs années qu’elle vivait seule dans son petit train-train quotidien : entraînement de Full Contact et Self Defense, maîtrise de son pouvoir, boulot et dodo lorsqu’elle le pouvait. Son sommeil était très capricieux, c’est ainsi qu’elle avait pris l’habitude d’exercer son pouvoir en plein milieu de la nuit, à petite échelle, afin de garder le contrôle. Elle n’avait par contre pas franchement la mesure de l’étendue de ses pouvoirs.

    La blonde semblait impressionner par l’utilisation de son pouvoir. Mais elle n’avait créé qu’une toute petite flamme. Sophia était loin de connaître et de maîtriser l’intégralité de son pouvoir. Elle n’était pas prête à tester ses limites de ce côté-là à vrai dire. Elle sortit de ses pensées pour observer le petit courant électrique qu’Alyssa avait créé entre ses deux paumes. La jeune femme semblait craintive d’aller plus loin. Comme quoi, la brune n’était pas la seule à ne pas gérer ou ne pas avoir confiance en son don. Cela la rassurait pas mal. Elle espérait pouvoir s’exercer avec sa nouvelle amie qui semblait plutôt ouverte à tout et qui ne se moquerait pas d’elle si elle mettait le feu involontairement.

    Il y a un lien entre nos dons en effet. Et non, je ne le maîtrise pas parfaitement, loin de là je pense. Donc le mieux je pense c’est de se coacher mutuellement.

    Sophia lui adressa un petit clin d’œil pour appuyer ses propos. Au fond d’elle, elle espérait vraiment ne pas se tromper sur la blonde car sa compagnie était très appréciable. La brune ne s’était pas sentie aussi libre d’être elle-même que depuis qu’elle avait mis les pieds à l’institut et rencontré Alyssa. Elle espérait franchement que cela aller durer dans le temps. Il était si facile de passer du bon temps avec la jeune femme pétillante.
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 40
    Jeu 5 Avr - 16:17


    Sophia ~ Alyssa




    Sophia fut un peu sur la réserve concernant notre soirée, je préférais ne pas lui mettre la puce à l'oreille avant d'y être. Sur place, il était évident que j'allais tenter de la débrider un peu, casser sa petite routine et se faire plaisir lui ferait le plus grand bien. Enfin, ce n'était que mon avis personnel sur la question, de son point de vue les choses étaient certainement différente... Une si belle femme seule, c'était du gâchis ! Je souriais amicalement et hochais la tête pour manifester mon approbation.

    «  Je comprends, tu m'écriras quand tu auras terminé ton service. Nous improviserons après ! Je ne suis pas le genre à me coucher tôt, je pourrais te rejoindre facilement. »


    Mon planning de la soirée était déjà tout établis. Je prévoyais d'aller manger un bout en ville, thai très probablement puis rentrer me doucher, me maquiller, me trouver une tenue sympa et discipliner cette masse grise qui recouvrait ma tête , le tout sur des musiques d'ambiances sur lesquelles je pourrais me dandiner au grand désespoir de mes voisins de pallier. Une excellente soirée en perspective ! La brunette m'avoua ne pas maîtriser entièrement son don ce qui me rassurait énormément. J'avais souvent le sentiment d'être un cas désespéré en la matière, comme si « le marchand de don » s'était trompé de cible lors de sa distribution. J'étais une véritable catastrophe ambulante et fréquenter une jeune femme plus mature n'allait pas me faire de mal. Si elle arrivait à me canaliser un peu de manière générale, à discipliner mon trop plein d’énergie, cela aurait sûrement des effets très positive sur la maîtrise de ce pouvoir...

    «  C'est une bonne idée ! J'espère que tu n'as pas froid aux yeux. Moi dans le rôle d'un coach ce n'est pas gagné, mais je ferais de mon mieux ! D'ailleurs, tu n'appréhendes pas trop de reprendre les cours ? Enfin, vis à vis des entraînements publics à venir plus que des véritables cours sur table »

    Etre nouvelle dans un établissement n'était pas une chose facile. Les regards qui se posent sur vous, la sensation d'être très souvent dévisagé et catégorisé « nouvelle » les premières semaines. Nous avions tous vécu ce sentiment lors de notre arrivée et je ne souhaiterais pour rien au monde le vivre de nouveau...

    « Si tu as besoin d'aide sur le début, n'hésite surtout pas. Je ne pourrais pas t'aider à réviser ni progresser d'après mes précédents bulletins de notes, mais c'est toujours plus sympa de ne pas se retrouver seule le midi, par exemple.  » lui dis-je avec une voix bienveillante.

    L'heure avait filé à une vitesse grand V sous le rythme de nos diverses conversations. Depuis plus d'une heure nous avions refait le monde un peu à notre sauce, façon de parler. Souhaitant être en forme pour le soir, je proposais à la demoiselle de rentrer se poser un peu chez nous pour être en forme.

    «  On y va ? Il faut que nous soyons en pleine forme ce soir ! »
    dis-je avec l'enthousiasme d'une enfant de dix ans.  

    lumos maxima
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    Sam 7 Avr - 6:40
    Les pensées d’Alyssa étaient claires. Elle comptait bien s’amuser ce soir. Aussi, la brune allait devoir calmer les ardeurs de sa camarade le moment venu. Elle ne souhaitait pas se faire remarquer avant même d’avoir commencé les cours. Enfin, la jeune fille aviserait en fonction du déroulement de la soirée. Elle allait travailler avant ça, elle sera sûrement fatiguée par la suite. Dans tous les cas, elle décida de laisser glisser la remarque attendant de voir comment la soirée allait se dérouler au moment venu. La blonde n’avait pas de mauvaises intentions de base, elle saura sûrement la stopper si cela ne lui convient pas. Tout du moins, Sophia espérait être en capacité de dire non à son amie sans la froisser ou la vexer. Sa façon d’être dans les relations avec les autres manquait de pratique. Les derniers échanges qu’elle avait eus avant qu’Himiko ne vienne la chercher n’était que des clients ponctuels sans grand intérêt.

    La blonde enchaîna sur le fait de la coacher. Sophia avait dit cela plus pour marquer le coup et dire qu’elle serait ravie de s’entraîner avec elle. Mais de toute évidence, son amie prenait ça au sérieux. La brune espérait rester un minimum à la hauteur tout de même. Elle lui demanda comment elle imaginait les cours et comme elle pensait que cela allait se passer. La question était belle et bien fondée. Et après tout, Alyssa mettait le doigt sur un os. La brune était effectivement ultra stressée à l’idée de faire cette rentrée et de rencontre du monde, des gens comme elle. L’avouer semblait totalement ridicule. Mais d’un autre côté, elle était complètement paniquée à l’idée de cette rentrée. Qui mieux que la jeune femme qui avait pris le temps de l’accueillir pourrait le comprendre ?

    Je t’avoue que j’angoisse pour tout. Je n’ai jamais vraiment suivi d’études supérieures. Et concernant les entraînements …

    Sophia laissa sa dernière phrase en suspens. Elle ne savait pas comment les entraînements liés à son don allaient se dérouler. La brune poursuivait ses entraînements physiques avec Himiko. Cela n’avait évidemment rien à voir avec son petit cours de Full contact et Self Defense qu’elle suivait à Seattle. Elle n’avait jamais eu autant de courbatures qu’aux séances de l’asiatique aussi loin qu’elle se rappelle. Alyssa avait repris la parole alors que la jeune fille s’était un peu perdue dans ses pensées. Elle rigola doucement à la remarque de son amie concernant ses précédents bulletins de notes.

    Même le peu que tu connais sera probablement plus que ce que je sais. Mais je reconnais qu’en tant que nouvelle arrivée je ne dis pas non à un peu de compagnie, surtout si elle vient de toi.

    Elle adressa à sa nouvelle partenaire un petit clin d’œil. Sa présence était agréable, il n’y avait pas à nier. C’était une vraie bouffée d’air fraîche lorsqu’on ne savait plus respirer. Sophia se demandait si elle avait des limites où si elle vivait au gré des saisons sans se poser de questions. La brune se rappela alors les recherches que son amie essayait de faire pour connaître ses véritables parents. A contrario d’Alyssa, la jeune fille connaissait ses parents, son beau-père également. Mais d’un autre côté, n’aurait-elle pas préféré ne jamais les connaître ? La vie était parfois étrangement faite. La blonde lui proposa alors de se rentrer. De toute évidence, le temps filait vite lorsque l’on passait du bon temps. Elle adressa un sourire à sa camarade.

    Tu as raison, j’ai un service à assurer. On rejoint nos chambres ensemble ?

    Alyssa acquiesça et elles se mirent en marche en direction des bâtiments. Alors qu’elles marchaient sous ce splendide soleil, Sophia voulut demander à la blonde si cette dernière ne craignait pas de découvrir que ses parents étaient loin d’être des anges. Après tout, on choisit ses amis mais on ne choisit pas sa famille. La brune préféra garder le silence à ce sujet. Elle n’avait pas à choisir à la place de sa camarade. On avait trop choisit pour elle-même et aujourd’hui elle s’en était déjà bien mordue les doigts. Tout en marchant, elle interrogea la jeune femme.

    Que comptes-tu faire jusqu’à ce soir alors ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 40
    Sam 7 Avr - 21:26


    Sophia ~ Alyssa




    Je fus surprise de découvrir une nouvelle facette de Sophia, plus anxieuse. Sa voix et son attitude si calme m'avait fait penser à tord que la femme en face de moi était pleine de sérénité et de positive attitude, mais sa voix trahissait sans mal son angoisse face à la rentrée et à nos futurs cours. Nous étions définitivement deux parfaits opposés ; je stressais pour beaucoup de choses, mais jamais à propos des cours... j'y allais, j'y allais pas... mon planning se faisait plus à l'humeur. Sans parler des révisions, très peu pour moi.

    «  Je suis certaine que tu es plutôt studieuse, il n'y a donc pas de raisons que ça se passe mal ! Les professeurs seront bien content d'avoir une élève comme toi à leurs cours. »

    Sophia me proposa de rejoindre nos chambres respectives ensemble, de quoi nous laisser encore un peu de temps pour bavarder lors du trajet retour. J'acquiesçais avec hochement de la tête et me relevais. Frottant mes mains contre mon pantalon pour oter les saletés du sol, j'étais contente de me retrouver debout car mes jambes s'étaient engourdies et j'avais l'impression de flotter sur un petit nuage de coton. Les premiers pas furent hésitants puis les sensations redevinrent normales, ma circulation avait reprit son rythme de croisière traditionnel.

    «  Hum... je vais dormir un peu j'imagine.. »

    Je m'étais levée très peu de temps avant de la rejoindre et j'eus un peu honte d'avouer rêver d'une nouvelle sieste alors qu'elle devait reprendre le chemin du travail. Quelle vie injuste.. enfin, pour elle, pensais-je amusée. Je lui adressais un sourire de compassion.

    «  Ensuite il va falloir que je me prépare et trouve une tenue. Et ça me prend beaucoup de temps ! T'a vu la masse de cheveux à dompter !? Ce n'est pas docile ces bêtes là... J'irais manger un bout en ville pour rester active jusqu'à ce que tu termines ! Je croise les doigts pour que tu n'ai pas trop de monde à servir ce soir. »

    Mes cheveux étaient l'une de mes excuses favorites pour justifier le temps que je passais à me préparer avant de sortir. En général elle fonctionnait assez bien car ma tignasse grise était véritablement un casse tête. Nous marchions tranquillement sur le petit sentier nous ramenant au cœur de l'institut, le soleil était chaud et ses rayons venaient s'échouer sur mon dos ; un vrai délice !

    «  On ne peux quand même pas trop se plaindre d'être ici n'est-ce pas ? L'endroit est superbe... et heureusement vu la taille de nos chambres ! Il y a de quoi devenir cinglées dans ces petits cubes » dis-je amusée.

    En réalité, j'avais toujours vécue dans une splendide maison de type chalet très moderne là l’intérieur. De grands espaces enneigés, une vaste chambre, une cheminée avec un immense canapé de cuir.. l'antipode des 15m² dans lesquels j'étais actuellement. Après une journée enfermée, je devenais un véritable lion en cage et ce trop plein d’énergie me poussait vers la bêtise...  Ce petit moment dehors avait donc un effet très bénéfique sur ma bonne humeur du jour !  

    lumos maxima
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    Dim 8 Avr - 20:49
    Alyssa chercha à la rassurer. La jeune femme ne se rendait pas compte de la situation. Elle avait probablement continué son parcours scolaire comme la majorité des jeunes. Mais pour la brune, elle s’attendait à devoir relever un défi tant au niveau des cours classiques que des cours propres à l’institut en matière de combat et de maîtrise des pouvoirs. Sophia était déjà très hésitante en présence d’Himiko alors que l’asiatique pourrait la tuer en un clin d’œil tellement leur différence de force était impressionnante. Elle adressa un petit sourire à son amie.

    Nous verrons bien une fois que les cours auront repris.

    La blonde lui avoua songer à retourner se coucher une fois qu’elles auraient rejoint leur chambre respective. La jeune Santana ne put s’empêcher de rire doucement. De toute évidence, Alyssa devait avoir du sang de marmotte dans les veines. Elle laissa son amie lui raconter le reste de sa soirée jusqu’à leur retrouvaille. Son interlocutrice la faisait rire. Sophia n’avait jamais fait bien plus attention que ça à son apparence. Certes, elle se maquillait, comme toutes les femmes, mais de façon très sobre. Un coup de crayon et un coup de mascara étaient amplement suffisants pour elle. Côté fringues, la brune avait des vêtements plutôt simples. La plupart du temps elle portait des pantalons slims et des débardeurs ou des tee-shirts.

    Je vois que tu auras de quoi t’occuper. Comme je t’ai dit, je te tiendrais au courant de l’évolution de la soirée pour savoir quand on peut potentiellement se retrouver.

    De retour à sa chambre, la jeune femme comptait préparer son sac, télécharger quelques épisodes pour sa nuit assez creuse en sommeil, vérifier que son allure soit correcte pour son travail et s’attacher les cheveux pour ne pas être gênée pendant son service. Alyssa fit une remarque sur les lieux qu’avaient investis l’Ordre. La brune était plutôt surprise, elle qui avait vécu plusieurs années dans une chambre de bonne, elle trouvait celles de l’Ordre très spacieuse. Elle avait compris que les objets présents de base pouvaient même être changés. Pour sa part, la jeune fille préféra les conserver, n’ayant pas les moyens de s’en payer d’autres. Dans tous les cas, ces derniers étaient sobres et fonctionnels. C’était le plus important. Avec le temps, elle avait organisé les rares objets personnels qu’elle avait pour que certains soient visibles afin d’égayer la pièce.

    Il est clair que les extérieurs sont magnifiques. Je t’avoue que pour moi la taille des chambres est plutôt confortable. Mais tu étais peut être habituée à plus grand ?

    La brune ne cherchait pas à offenser Alyssa. Elle avait plus envie de comprendre le point de vue de sa camarade. Chaque jugement ou point de vue dépendait du vécu, du différentiel dans lequel la personne évoluait. Dans tous les cas, leurs pas à travers cette magnifique verdure les menaient petit à petit au bâtiment résidentiel. Sophia espérait que son service se passe sans bavure. De toute évidence, son nouveau patron semblait content d’elle mais ça n’était pas le moment pour déraper.
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 40
    Jeu 12 Avr - 19:10


    Sophia ~ Alyssa




    Le vaste décors du lac s'estompait au fur et à mesure de nos pas pour laisser place aux beaux bâtiments de l'institut. Comme à chaque retour de balade, un sentiment d’oppression s'empara de moi et l'idée de retourner m'enfermer faisait monter un peu d'angoisse. Sophia me fit sourire, comment pouvait-elle trouver les chambres dans lesquelles nous vivions suffisamment spacieuses pour s'y sentir à l'aise ? Personnellement l'espace était bien trop restreint à mon goût et j'y tournais comme une lionne en cage, faisant les cents pas pour me divertir. Je ne pouvais pas vraiment juger son opinion sans connaître son passé, d'après ses précédentes révélations sur sa vie, je me doutais que son enfance n'avait pas été aussi agréable que la mienne et ses conditions de vie étaient sans doute aussi plus précaires.

    «  Hum... je vivais en Island dans un tout petit village perdu dans un coin où la nature avait encore le pouvoir sur l'homme. Des grands espaces, de la neige et une superbe maison. Sur ce point, je ne peux pas me plaindre, j'étais un peu la princesse chez moi. C'est sûrement mon éducation un peu laxiste qui m'a donné ce sale caractère ! »

    Je ne pouvais pas blâmer mon oncle et ma tante, ils n'avaient jamais pu avoir d'enfants biologiques et avaient reportés toute leur affection sur moi. Mon adoption avait été l'une des meilleures choses qui leur soit arrivée, aussi la pire dans un sens. Ma crise d'adolescence très aiguë couplé à la découverte déroutante de mon don à la même période avait rendu la compréhension entre nous trois assez complexe. Pour autant, ils avaient toujours été présents pour moi et je leur étais indéfiniment redevable de ça. A présent seule ici, je prenais enfin conscience de leur investissement sans limite pour mes beaux yeux de fille gâtée et ils me manquaient tous les deux atrocement. Je n'osais pas imaginer dans quel état ils devaient être depuis mon départ : ravagés... à mon avis... Nous arrivions devant les grands bâtiments où se trouvaient nos chambres respectives et nos chemins allaient donc se séparer provisoirement avant nos retrouvailles imminentes pour cette fameuse soirée qui me tenait à cœur. Je m'arrêtais devant la grande porte vitrée pour prendre le temps de remercier la jeune femme de cet agréable moment passé en sa compagnie. C'était tellement agréable de trouver enfin quelqu'un qui ne portait aucun jugement sur moi. Peut-être en avait-elle un, mais elle ne montrait pas et cela était suffisant à mes yeux.

    «  C'était vraiment super ! J'ai passé un très bon moment, nous devons refaire ce genre de petites escapades plus souvent tant que la météo nous le permet ! »

    L'hiver approchait à grand pas, le froid et la neige n'était pas un problème pour moi car j'avais toujours vécu dans des climats du même genre, mais la motivation générale des autres élèves avait souvent tendance à chuter en flèche à cette époque de l'année ! Faire mon cota de sociabilité avant cela était donc primordial. Doucement, je m'approchais de la jeune femme pour lui faire la bise, par principe puisque nous allions nous revoir dans les heures suivantes.

    " A tout à l'heure Sophia ! Téléphone moi dès que tu sors ! "

    Toute guillerette, je m’engouffrais dans les couloirs des dortoirs pour aller épier mon dressing et trouver LA tenue adéquate à notre sortie nocturne...


    lumos maxima
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé
    Revenir en haut Aller en bas

      La date/heure actuelle est Mer 12 Déc - 0:22