Cross-over entre DC et Marvel se passant en 2040. L'Ordre, organisation de héros, se bat contre un ennemi composé de vilains et d'anti-mutants, la Révolte.

Le forum est fermé suite à un manque d'activité.

    Shanna Parston

    Partagez
    Team Wonder Woman "Je suis de type psy"
    avatar
    Messages : 16
    Mer 31 Jan - 12:33
     
          SHANNA PARSTON  
         

    NOM : Blablabla

     

    PRENOM : Shanna

     

    AGE :Blablabla 22 ans, toutes ses dents

     

    SITUATION FAMILIALE : Adoptée avec un frère biologique, lui aussi mutant

     

    ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle

     

    AVATAR : Jennifer Lawrence

     

    DESCENDANT DE : Adoptée, elle ne connait pas ses origines

     

    POUVOIRS : Je peux manipuler l'esprit, j'ai la  capacité d'entendre les pensées des personnes proches, de faire revivre des souvenirs, de créer des éléments fictifs dans l'imaginaire. Je ne maitrise pas la totalité de mon pouvoir et ne connais pas l'étendu de sa force... je peux faire du mal involontairement lorsque je suis agacée. Ce pouvoir est un fléau, les voix se mélangent et me hantent en permanence. Prendre le contrôle de ce pouvoir pourrais être une arme puissante, à l'heure actuelle , elle m'est destructrice.


    GROUPE : Elève

     

    CARACTERE : Altruiste – Introvertie – Rêveuse – Méfiante - Courageuse

     
          RESUME  
     
             

    Fille de glace ? Un doux surnom qui me colle à la peau depuis des années. Intérieurement, je rêve de croquer la vie à pleine dent, de sourire à toutes les blagues idiotes qui passent à la radio. Et pourtant, me voilà, l'air renfrogné à rester dans mon coin.
    Qui suis-je réellement ? Je ne le sais pas. Les gens m'évitent, ils ne me trouvent pas intéressante, pas forcément drôle au premier abord. Je suis donc devenue plutôt solitaire, par obligation.
    La réalité est toute autre, à mon sens.Je ne suis pas aussi barbante que l'on pourrait le penser.
    Il ne s’agit que d’une timidité qui frôle le maladif, une sorte de carapace qui me protège du monde exterieur. Le regard des autres sur moi peut avoir l'effet d'une bombe et me détruire en un clignement d'œil.

    Rêveuse avec une folie dissimulée. Je rêve d'un monde meilleur, sans jugement, sans crime, un monde qui n'existera jamais. Chaque matin, en me levant, j'effectue le même geste : allumer la musique. Une bonne Playlist d'il y a 10 ans et me voilà, me déhanchant, seule dans la salle de bain, la brosse à dent dans la main. Je clique sur une musique dynamique et pleine de vie en croisant les doigts pour que la journée à suivre soit différente de la précédente.
    Colérique. Rien ne nous arrive par hasard, non ? Il fut une époque où j'étais simplement une jolie jeune femme souriante, puis ma vie a basculer comme beaucoup d'élèves dans cette école. Maintenant, la colère est un fléau, une peur viscérale. Pour la fuir j'ai opté pour l'isolement qui est une solution efficace.

    Curieuse. Je me perds dans tout un tas de livres que je dévore les uns après les autres. L'espace de quelques heures, je quitte mon quotidien et m'évade dans des récits fantastiques. Je lis les brochures que l'on me donne dans la rue, les magazines qui trônent dans les salles d'attentes. En moyenne, j'estime mon avance sur le programme scolaire à 2,3 mois. Et oui, même les livres de droits arrivent à me passionner à mes heures perdues.

    Oui, je suis compliquée.

     
     
          CHRONOLOGIE  
     
    2017 : Naissance de Shanna Très peu de temps après sa naissance, Shanna fut adoptée par la famille qu'elle considérera être la sienne à partir de ce jour là.

    2032 : Découverte de son pouvoir Des cauchemars, des hallucinations crées sans le vouloir... c'était le début des galères


    2032 : Révélation du pouvoir Shanna révèle à son frère biologique l’existence de son pouvoir, il lui avoue posséder lui aussi un don.


    2037 : L'Ordre devient officielAprès 5 ans de guerre à dissimuler son don, Shanna apprend la création de L'Ordre. Elle se met donc en quête de celui-ci car aucune information sur le lieu où se trouve l'institut n'est dévoilée.


    Juillet 2039 : Le Cerebro retrouve sa trace et la mène jusqu'à l'institut   Shanna est réveillée en pleine nuit par une femme inconnue qui la presse pour partir. Elle décide de la suivre, au risque de tomber sur une psychopathe. Après de longues heures de route, elle arrive enfin à l'institut. Peu de temps après l'ouverture de celui-ci, elle fait donc parti des premières mutantes à toucher le sol de l'Institut



          HISTOIRE  
     
     

    I – Une enfance paisbible

    Je suis née avec une cuillère en or dans la main, une belle maisonnette dans un cartier chic avec un tas de commérages entre voisin. Le schéma parfait d'une série pour les filles, les meurtres en moins peut-être. Mes parents avaient un travail respectable, ils tenaient un cabinet d'avocat avec une très bonne réputation. J'ai eu absolument tout ce qu'une petite fille souhaiterait avoir, j'ai fait du poney pendant plus de sept ans, j'ai toujours eu un dressing digne de ce nom. Le soir après les cours, ma mère accordait une importance folle aux repas en famille. Je suis la petite dernière, oui, en effet, j'étais la petite chouchoute. Mes parents nous ont adoptés mon frère et moi, ma mère ne pouvant pas avoir d'enfant à la suite d'un grave accident la blessant sérieusement sur les organes de reproduction et la rendant stérile.
    Cette adoption je l'ai toujours bien vécu, les liens que j'avais avec ma famille étaient si forts que cela m'était égale d'avoir les mêmes gênes ou non. Tout était parfait, mon destin semblait être tout tracé devant moi : Mlle Parston Shanna, avocate. J'ai imaginé plus d'une fois les titres des journaux « la fille Parston reprend la relève du cabinet familial ». C'est un nom qui claque je trouve, digne d'une première page.

    II - Révélation tardive

    Malheureusement, la vie est parsemée d'embûches en tout genre mais, celle-là, je ne l'avais pas vu venir. J'ai toujours été une grande fanatique des livres fantastiques, la vie de ces héros m'a toujours un peu épaté. Je venais d'avoir 15 ans quand j'ai commencé à faire des rêves étranges, beaucoup plus réalistes et effrayants que tous ceux que j'avais eus auparavant. Des centaines de voix se mélangeaient dans mon esprit, certaines criaient d'horreur, d'autres appelaient à l'aide. Dormir devenait une source d'angoisse, chaque nuit, à 4h du matin, je me réveillais en sueur avec les yeux remplis de panique. Mes parents accouraient pour me réconforter et m'ont ordonnés de consulter des médecins. Me voilà pleine d'électrodes sur le corps pour comprendre le déroulement de mon sommeil… aucune réponse… Les pics représentés sur les diagrammes étaient a priori impossibles. Une telle activité cérébrale serait fatale pour un humain, la piste du matériel défaillant étant donc le plus plausible.
    Mardi  8h du matin. En retard comme d'habitude, je me rendais en cours d'histoire d'un pas pressé. Il neigeait à gros flocons et un duvet blanc scintillant recouvrait le chemin. C'était digne d'un décor de film, j'étais émerveillée par les allées blanches et silencieuses. Enfin, silencieuses pendant un bref instant. A peine la porte d'entrée du hall passé, un tas de voix pris possession de ma tête. Les images étaient nettes, je ne faisais pas un malaise, j'étais impuissante. Je compris rapidement que ce qui se passait. Je percevais toutes les pensées des personnes présentes à mes côtés. Improbable.
    Le cours d’histoire passait au second plan, me voilà accroché à l’ordinateur du CDI. Aucun article à ce sujet, deux trois sites de voyance pour arnaquer le monde de 50€/heure… Que se passait-il ? Je n’étais pas au bout de mes surprises de la journée. Dans ce brouhaha constant je me concentrais sur la voix des professeurs comme la bonne élève assidue que j’étais.
    17h, la fin de la journée. Sur le chemin du retour une bande de jeune s’en prenait à une nouvelle élève. Une jolie brune avec un corps à faire pâlir plus d’une actrice. Trois garçons tentaient de l'interpeller, elle continuait d’avancer la tête baissée en ignorant les propos sexistes qu’ils lui lançaient. Mais, des jeunes de 16 ans avec les hormones en furies c’est parfois stupide, très stupide. Ils s’avancèrent vers elle en lui bloquant le passage, elle tenta d’esquiver, en vain. Ce fut plus fort que moi, mon côté féministe prit le contrôle de ma rationalité.
    - Vous n’avez pas honte ? Lâchez là !
    - Mlle Parston la justicière, rentre chez toi. Papa maman t’attendent à la maison… à non c’est vrai, ce ne sont pas tes vrais parents. Lança le plus teigneux des trois.
    Et là, ce fut le drame. Prise d’une rage folle, j’eus envie de lui hurler dessus mais, il me devança. Il se mit à hurler dans tous les sens, des dizaines d’araignées lui montaient dessus et semblaient sortir de la capuche de son sweat. J’étais prête à lui venir en aide mais, la scène me laissa perplexe.  Les personnes autour de nous ne semblaient pas comprendre, pas voir. « Que se passe t'il ? Pourquoi bouges tu ? »
    Je pris la fuite et le calme revint rapidement.  C’était donc sur, mon cerveau partait en vrille. Je pouvais entendre les pensées des gens et prendre le contrôle mental de celles-ci… J’étais effrayée.
    Les jours suivants furent longs, je ne sortais pas de chez moi. A peine la porte passée, une vague de parole s’emparait de moi. La moindre contrariété me faisait réaliser des choses à peine croyable. Malgré mes tentatives d’entrainement pour contrôler tout ce joyeux bordel, je ne m’en sortais pas et n’arrivais pas à faire abstraction.
    Terminé la jolie fille modèle, souriante et cultivée. Une bulle se formait autour de moi pour me protéger et protéger les autres. Face à mon désarroi mon frère biologique pointa son nez dans ma chambre pour comprendre. Les larmes montèrent petit à petits avant de s’écouler sur mes joues, tout mon corps s’effondra dans ses bras, en quête de réconfort. Et je lui expliquais, en priant pour qu’il me croit. Et ce fut le cas, il comprit rapidement. Trop rapidement.

    Mon frère m’expliqua à son tour qu’il subissait la même chose depuis 2 ans. Il ne fallait plus se voiler la face, nous étions tout les deux des mutants. Et à cette époque, ce n’était pas la meilleure nouvelle possible….

    III - Acceptation

    Ce fameux "don" est apparut dans ma vie pile au mauvais moment. Alors que des tensions envers les mutants se propageaient depuis quelques années, c'est en 2032 que la situation éclata vraiment au niveau mondial. C'est à ce moment précis que je prenais conscience de ce don. Il avait sûrement du se manifester dans ma jeunesse sans que je n'en prenne conscience.

    Je restais donc des plus discrète possible pendant de longues années, je ne souhaitais pas prendre part au débat. Les mutants étaient ils bénéfiques pour la planète ou non ? Je n'avais pas la réponse. Pendant plus de 5 ans je continuais ma petite vie sans dévoiler mon secret, pour une fille renfermée ça n’arrangeait pas les choses.
    Seule avec moi-même, je ne parlais plus qu'avec mon frère. Les tensions semblaient se calmer et l'annonce d'un lieu de "refuge" pour les mutants était un signe d'espoir pour ma part. La création de L'Ordre fut confirmer et devenait une évidence pour moi. Sa localisation en revanche restait très vague, impossible de savoir où était située cette école. J'avais retourné internet pendant des nuits entières dans l'espoir de trouver un indice sur la localisation de cet endroit. Sans résultat.
    Découragée, je me résignais une nouvelle fois à cette vie monotone qu'était la mienne. La situation mutant – non mutant s'était apaisée et je pouvais sans trop de mal faire mon coming out et révéler mon don à tout le monde... mais, je n'en avais pas envie. Je n'étais pas une héroïne, j'étais même plutôt un danger. Une jeune fille incapable de contrôler un pouvoir redoutable.

    IV – L'institut



    Le 4 juillet 2039, le jour de mon 22ième anniversaire.

    Je me couchais après une assez belle journée, ma famille s'était rassemblée pour fêter mon anniversaire. Nous avions bu, mangé et rigolé toute la journée. Je pris donc place dans mon lit sur les coups de 22h avec la même boule au ventre que tous les soirs de la semaine. Mes nuits étaient toujours agitées, des cris, des paroles... un brouhaha permanent qu'il fallait réussir à oublié. Ce soir là, mes cauchemars furent plus fort que jamais mais, en plein milieu de la nuit, je fus réveillée à plusieurs reprises. Il fallait que cela cesse, je devais trouver un moyen pour prendre pleinement le contrôle de ce don. Et il y avait une solution : L'ordre.

    Sans attendre le levé du soleil, je pris la plus grosse valise et m’emparais de mes vêtements fétiches. Mes recherches internet avaient été un échec cuisant, aucun article ne mentionnait la localisation de l'institut. C'était aux États-Unis, point. Et malheureusement pour moi, c'était assez vaste comme piste de recherche. Ma valise était pleine à craquer, je pris mon sac et tout l'argent qui se trouvait dans ma chambre et je filais directement vers la porte de sortie sans faire de bruit.

    Avec de partir il me semblait inévitable de prévenir ma famille, je ne pouvais pas les laisser s'inquiéter et me rechercher après tout ce qu'ils avaient fait pour moi. C'est donc avec la main tremblante que je griffonais un message d’au revoir.
    « Ne vous inquietez pas, je vais bien, je vous le promet. Je ne sais pas quand je reviendrais, j'ai besoin de réponse à certaines de mes questions. Je vous aime fort. Shanna  »

    Là c'était sur, mon frère allait me détester de tout son être mais, je n'avais pas d'autre choix.
    Je montais dans le premier taxi en direction de l'aéroport pour attraper le premier avion possible. A cet instant, mon corps était envahi par des sentiments très contradictoires ; l'euphorie de partir à l'aventure et la crainte de ce que j'allais trouver à l'arrivée... si arrivée il y avait.

    Une fois arrivée sur le sol américain, je pris compte que je ne savais absolument pas où aller chercher... Le néant le plus complet, je n'avais pas beaucoup d'argent, pas de toit, pas d'informations. Quelle idée stupide de partir sur un coup de tête. Totalement seule en face des portes de sorties de l'aéroport, je fus interpeller par une jeune femme brune agée d'environ trente ans.

    - Bonjour Shanna, tu as fais bon voyage ?
    - Hum.... Oui merci, nous connaissons-nous ?

    Son visage ne m'était pas inconnu, pourtant, j'étais incapable de savoir qui était cette femme.

    - Je suis Diana.  J'ai été informée que tu cherchais à te rendre quelque part. Je suis ici pour te mener à l'institut.

    Comme une sale habitude, je tentais de lire dans son esprit pour déceler le vrai du faux mais, rien. Le néant le plus total. Il m'était impossible d'entendre quoi que ce soit et mes yeux écarquillés ne clignaient même plus sous la surprise. Comment pouvais-je la croire ? Une femme qui sortait de nulle part, qui connaissais mon prénom et qui allait me conduire depuis l'aéroport au terminus -inconnu- de mon périple. Difficile à croire. Je restais dubitative plusieurs minutes mais, elle fit un geste qui enleva toutes les hésitations de mon esprit.

    Un sourire bienveillant sur le visage, elle tenait dans sa main droite un diadème. Mais, pas n'importe lequel... Je le reconnu immédiatement, il s'agissait du diadème de Wonder  woman, c'était elle qui avait créée l'institut et combattu pour préserver les mutants pendant la guerre. Et la jeune inconnue en face de moi n'était autre que wonder woman. Cette journée était décidément très riche en émotion. Un véritable ascenseur émotionnel. Ma clé d'accès à l'institut était désormais trouvée, je n'avais aucune idée de comment elle avait fait pour me rejoindre mais, une nouvelle vie s'offrait à moi.

    Allons-y, je viens avec vous.
     
     
          OFFLINE  
      PSEUDO : /   AGE : 23 ans   POURQUOI SUIS-JE ICI : Je me suis égarée.   FREQUENCE DE CONNECTION : Régulièrement quand internet sera de nouveau dans ma vie   UN COMMENTAIRE : C'est un bien joli forum !   UN PETIT MOT POUR LE STAFF :
    Revenir en haut Aller en bas
    Team Aquaman "Je contrôle un élément"
    avatar
    Messages : 132
    Age : 26
    Jeu 1 Fév - 18:22
    Bienvenue !!!
    Revenir en haut Aller en bas
    Ordre "J'encadre la nouvelle génération"
    avatar
    Messages : 38
    Ven 2 Fév - 15:25
    Bienvenue à toi !
    N'hésite pas si tu as des questions !
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    Messages : 82
    Dim 4 Fév - 18:46
    Bienvenue Shanna Parston

    Bienvenue à toi cher nouvel élève,

    Nous t'attendions (ou pas). Nous sommes ravies de t'accueillir sur ce forum très convivial et familial. La Révolte/L'Ordre/Les Civil/Les Elèves sont ravis de t'accueillir parmi eux. A partir de maintenant "Tu rejoins les élèves de type Psy".

    Si tu nous as choisi, c'est que tu as compris qu'ici l'objectif était zéro prise de tête et 100% de fun. Aussi, nous te demanderons afin de passer à la partie amusante des forums RPG, de créer tes fiches de liens et de RP afin que tous les autres membres puissent te sauter dessus et te demander d'être leur copain (ou de pouvoir te tuer c'est au choix.

    De plus, afin que les registres soient mis à jour pour les futurs nouveaux membres, merci d'aller poster dans tous ceux qui te concernent. Il te suffit de nous indiquer les modifications à faire.

    Si tu as des questions ou des suggestions, nous sommes toutes ouïes alors n'hésite pas !

    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé
    Revenir en haut Aller en bas

      La date/heure actuelle est Lun 24 Sep - 21:01